HABILLAGE_CAFE-DE-LA-BOURSE

Rejoignez +29 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Twitter chute en Bourse après la suppression de faux comptes

Le 12 juillet 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Twitter chute Bourse suppression faux comptes

Le réseau social Twitter s’est lancé dans une politique de lutte contre les fake news engendrant une fermeture massive de comptes ces derniers mois. La situation inquiète les investisseurs qui craignent une diminution notable du nombre d’utilisateurs actifs. Le titre a enregistré une baisse de 9 % le 9 juillet. Nos explications.

70 millions de comptes Twitter suspendus pour suspicion de fake news

Twitter qui s’était déjà illustré aux côtés de Facebook et Google dans sa lutte contre la publicité sur les crypto-actifs a récemment expliqué dans une interview sa nouvelle politique de lutte contre les fake news en détaillant certaines mesures mises en œuvre notamment en matière de lutte contre les spams et les bots.

La suppression massive de comptes par les administrateurs du réseau social fait partie de l’arsenal mis en place pour éviter la propagation de fausses informations et les contenus haineux. La Washington Post qui s’est penché sur ces suppressions a révélé la suspension de 70 millions de comptes en mai et juin, avec un rythme similaire en juillet. Le réseau social à l’oiseau bleu a confirmé le taux de suspension avancé par le célèbre quotidien américain

La réaction sur les marchés ne s’est pas faite attendre et a été pour le moins assez spectaculaire. En effet, à la suite de ces révélations, Twitter a chuté de 9 % en Bourse le lundi 9 juillet.

Découvrir notre dossier Comment suivre la finance sur Twitter

Les investisseurs craignent moins d’utilisateurs actifs sur Twitter

Il faut dire que cette  suppression massive de comptes a donné à penser aux investisseurs que les éliminations de faux comptes pourraient peser sur le nombre d’utilisateurs actifs. Le Washington Post indiquait en effet dans son article que la politique agressive de suspension de comptes pourrait entraîner une contraction du nombre d’utilisateurs actifs (MAU) au deuxième trimestre. Hors, les analystes anticipaient plutôt, selon les données Thomson Reuters, une augmentation d’environ 3 %.

Les investisseurs ont semble-t-il craint un recul du nombre d’utilisateurs actifs, à l’image de Scott Kessler, directeur de la recherche chez CFRA pour qui cette annonce « interroge sur les effets potentiellement négatifs concernant le prix (de l’action) et les revenus ». Il a d’ailleurs modifié sa recommandation sur l’action, de « conserver » à « vendre ».

Consulter également notre article Les 20 comptes Twitter les plus influents

Ned Segal, directeur financier Twitter rassure les actionnaires

Cependant, ces informations sont à relativiser. L’analyste de Wedbush, Michael Pachter souligne : « Il est difficile de croire que 70 millions de comptes ont été touchés quand Twitter dispose de seulement 336 millions d’utilisateurs actifs par mois ». La plupart des comptes suspendus devaient donc déjà être en sommeil.

Même son de cloche venant du réseau social qui a immédiatement réagi par la voie de son directeur financier Ned Segal lundi 9 juillet. Le Tweet publié par le CFO de Twitter a en partie rassuré les actionnaires puisque le cours, au plus mal à l’ouverture, s’est quelque peu repris en seconde partie de séance après la publication d’un message rassurant.

« La plupart des comptes que nous supprimons ne sont pas inclus dans nos statistiques car ils n’ont pas été actifs sur la plateforme depuis trente jours ou plus, ou nous ne les avons saisis qu’au moment de leur création et ils n’ont donc jamais été pris en compte ».

Un second tweet est venu apporter davantage de précisions : « Si nous supprimions 70 millions de comptes de nos données, nous vous en informerions immédiatement. Cet article démontre que nous sommes en train d’améliorer la qualité de notre service. Nous avons hâte de parler davantage de nos résultats le 27 juillet. »

Le fait que ce soit le directeur financier qui s’exprime n’est pas anodin. La firme à l’oiseau bleu a bien compris la nécessité de rassurer les investisseurs inquiets. D’autant que ce coup dur intervient dans un contexte déjà difficile pour le réseau social : Twitter, comparé à d’autres réseaux sociaux comme Instagram (propriété de Facebook) éprouve des difficultés à faire croître son nombre d’utilisateurs.

Comme indiqué dans le tweet ci-dessus, nous devrions en savoir plus le 27 juillet prochain, date de publication des résultats du second trimestre. Twitter reste malgré tout une valeur relativement bien orientée avec un titre qui, depuis le début de l’année, a gagné à Wall Street 83,84 %.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


crowdlending-alternative-financements-traditionnels
chute Lehman Brothers
bourse-immobilier-quel-placement-privilegier
alibaba-analyse-mastodonte-chinois-e-commerce