Rejoignez +30 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Loi Pacte et privatisations : analyse des sociétés ADP, FDJ et Engie

Le 27 juin 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

loi-pacte-infographie-privatisations-ADP-Engie-FDJ

La loi Pacte donne le coup d’envoi à une série de privatisation. Est-ce le moment d’investir ? Est-il judicieux d’entrer au capital des sociétés concernées ? Découvrez notre analyse de La Française des Jeux (FDJ), Aéroports de Paris (ADP) et Engie pour savoir s’il convient ou non de se positionner.

Privatisations loi Pacte : les premières cessions de participations de l’Etat

loi pacte privatisations chiffres cles Engie ADP FDJ

10 milliards d’euros, c’est le montant de la première vague de cessions de participations de l’État français annoncée en Juin 2018.

La Français des Jeux, Aéroports de Paris, et Engie sont concernés par ces cessions de participations. Les informations précises sur les montants des cessions par sociétés ne sont pas encore rendues publiques, nous savons cependant que l’estimation du montant de ces cessions avoisine les 10 milliards d’€.

Les niveaux de participations actuels de l’État français sont de 72 % chez la Française des jeux, 50,6 % dans la société Aéroports de paris, et 24,10 % chez Engie.

Cette politique de cessions de participation se fera en « douceur » car le gouvernement souhaite que ces décisions soient bénéfiques aux sociétés concernées.

L’État français actionnaire : qui gère les participations ?

APE Logo

L’APE (Agence des Participations de l’Etat) qui détient 49 % du FSI (Fonds stratégique d’investissement) a pour rôle la gestion de l’État actionnaire.

L’APE détient ainsi des participations dans des sociétés jugées stratégiques, afin de stabiliser leur capital et de les accompagner dans leur développement.

Le haut fonctionnaire Martin Vial est l’actuel commissaire de l’APE. Il a été nommé à ce poste le 24 août 2015. Il est secondé par Lucie Muniesa, directrice générale adjointe, et peut compter sur une équipe de 52 fonctionnaires dont 27 cadres dirigeants.

FDJ, ADP et ENGIE : analyse des entreprises privatisées avec la loi Pacte

Découvrez notre présentation des sociétés dans lesquelles l’État à décidé d’alléger ou supprimer ses participations : la Française des jeux, Aéroports de paris et Engie.

Française des jeux (FDJ) : leader des jeux d’argent, loterie et paris sportifs

FDJ Logo

Fondée en 1976, la Française des jeux (FDJ) dont le siège social est situé à Boulogne-Billancourt, a toujours détenu le monopole des jeux de loteries, paris sportifs et jeux à gratter. L’État Français possède actuellement 72 % de la FDJ. La société n’est pas cotée en bourse.

Mme Stéphane Pallez est la Présidente Directrice Générale de la FDJ depuis 2014.

Au titre de l’année 2017, le chiffre d’affaires de la FDJ à été de 15,1 milliards d’€. Il est en constante augmentation sur les 18 dernières années.

Le bénéfice net de la FDJ a été de 181 millions d’€ sur l’année 2017.

La marge bénéficiaire de la FDJ obtenue en divisant le bénéfice net par le chiffre d’affaires s’établit à 1,19 %. Cela signifie que pour 100 € de chiffre d’affaires, la FDJ réalise un bénéfice de  1,19 €. Ce ratio est relativement faible.

De ce fait, le souhait de privatiser la FDJ a du sens, à condition que les sommes issues de la cession de cette participation soient réinvesties de manière efficiente.

Aéroports de Paris (ADP) : 3ème acteur aéroportuaire dans le monde

Groupe ADP Logo

Le groupe ADP est la société gérante des aéroports de Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget. Augustin de Romanet est le PDG d’ADP depuis 2012. La société gère aussi 26 aérodromes dans le monde.

ADP accueille des vols pour particuliers et du transport aérien de fret et de courrier. Elle se classe comme 3e acteur mondial et 1er au niveau européen dans les activités fret et courrier.

L’aéroport de Paris-Orly est situé à 10 km au sud de Paris et dessert 156 villes.

Paris-Charles-de-Gaulle est le premier Hub européen : il dessert 325 villes et 69,5 millions de passagers ont effectué des vols en partance ou à l’arrivée de cet aéroport au cours de l’année 2017.

Paris-Le Bourget est le premier aéroport d’affaires européen : 54 177 vols y ont transité au titre de 2017.

Au total, plus de 228 millions de passagers ont transité par les aéroports du groupe ADP, dont plus de 101 millions sur les plates-formes parisiennes.

ADP a réalisé un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’€ en 2017 pour un bénéfice net de 571 millions d’€. Le groupe bénéfice donc d’une marge bénéficiaire intéressante supérieure à 15 %.

Côté bilan, le groupe ADP possède des capitaux propres part du groupe à hauteur de 4,5 milliards d’€.

En bourse, l’action ADP s’échange actuellement sur des niveaux fixés à 191 € par action. La capitalisation boursière du groupe s’élève à 18,9 milliards d’€.

Avec des bénéfices par action de 5,77 € et des capitaux propres part du groupe de 46,25 € par action, le cours actuel d’ADP, fixé à 193,10 € au 21 juin 2018, semble relativement élevé.

La décision du gouvernement français de céder tout ou partie de ses participations au sein d’ADP semble donc, si l’on considère la valorisation relativement élevée des actions ADP, stratégiquement pertinente en termes de timing.

Notons cependant que les cours des actions ADP ont connu un très bon parcours boursier sur les cinq dernières années car il a évolué de plus de 171 % hors dividendes.

Consulter également notre article Top 8 des entreprises françaises les plus rentables

ENGIE : 3ème groupe mondial de l’énergie hors pétrole

Engie Logo

Les activités d’Engie sont principalement le Gaz naturel, l’électricité et les services à l’énergie. Isabelle Kocher est la PDG d’Engie depuis 2016. La société est implantée dans 70 pays.

Pour sa branche Gaz Naturel,  Engie se positionne à la première place européenne en tant que :

  • 1er réseau de distribution de gaz naturel.
  • 1er importateur de Gaz Naturel Liquéfié.
  • 1er vendeur de capacités de stockage de gaz naturel

Le groupe fournit 1 082 milliards de Kwh de gaz naturel par an.

Au sein de sa branche électricité, Engie est le premier producteur indépendant mondial, disposant d’une capacité de production électrique de 112,7 GW soit 112,7 millions de Kwh dont 21,5 GW au titre des énergies renouvelables.

Pour sa branche services à l’énergie, Engie est le 1er fournisseur mondial de services d’efficacité énergétique. Le groupe possède 23 millions de clients particuliers et professionnels.

Engie a réalisé un chiffre d’affaires de 65 milliards d’€ en 2017 pour un bénéfice net part du groupe  de 1,4 milliards d’€.

Côté bilan, le groupe ADP possède des capitaux propres part du groupe à hauteur de 36,7 milliards d’€.

En bourse, l’action ADP s’échange actuellement sur des niveaux fixés à 13,15 € par action. La capitalisation boursière du groupe s’élève à 32 milliards d’€.

Avec des bénéfices par action de 0,53 € et des capitaux propres part du groupe de 15,34 € par action, le cours actuel d’Engie fixé à 13,15 € au 21 juin 2018 semble relativement intéressant.

La décision du gouvernement français de céder tout ou partie de ses participations au sein d’Engie semble donc stratégiquement prématurée en considération de la valorisation relativement intéressante des actions Engie.

Notons cependant que les cours des actions Engie ont connu un parcours boursier mitigé sur les cinq dernières années car ils ont évolués de – 9 % hors dividendes.

Les ventes de participations sont-elles favorables à l’État français ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre sans connaître les publications des montants précis des cessions de participations par sociétés.

Selon des critères purement fondamentaux basés sur les éléments financiers des sociétés, les cessions de parts au sein de la Française des jeux et du groupe aéroports de Paris semblent stratégiquement pertinentes.

Les cessions d’Engie semblent en revanche moins favorables à l’État français en considération de la faible valorisation boursière actuelle du groupe. D’autant plus qu’Engie a décidé d’augmenter son dividende à 0,75 € au titre de l’année 2018, en hausse de + 7,1 %, soit un rendement de 5,7 % au cours actuel des actions Engie de 13,15 €.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


budget-secret-finances-saines
analyse-bourse-mcdonalds
immobilier-pierre-papier-siic-reit
pea-loi-pacte