François Pinault, portrait du fondateur de Kering

Le 12 août 2020

François Pinault naît le 21 aout 1936 dans un petit village des Côtes-d’Armor au sein d’une famille catholique. Son père était marchand de bois et François Pinault grandit dans une ferme où il avait l’habitude d’aider les ouvriers agricoles. François Pinault a 3 enfants, François-Henri (qui est l’actuel Président Directeur Général de Kering), Dominique et Laurence. Sa fortune est estimée à plus de 38,8 milliards d’euros.

Histoire et portrait de François Pinault

À l’âge de 11 ans, François Pinault intègre le pensionnat d’un collège catholique situé à Rennes. À 18 ans, il s’engage volontairement dans la guerre d’Algérie et rentrera en France deux ans et demi plus tard. En 1963, François Pinault crée sa première entreprise rennaise de négoce de bois, composée de 10 salariés, grâce à un prêt bancaire. Avec un petit avion qu’il loue et les services d’un pilote, François Pinault démarche des clients et fournisseurs en France mais aussi en Europe du Nord. 8 ans plus tard, les établissements Pinault sont devenus un empire du bois, spécialisé dans la construction de planchers, grâce à une politique de guerre des prix dont le groupe Kering s’est servi pour affaiblir ses concurrents.

Au début des années 70, et principalement à cause de la pression de ses créanciers, François Pinault cède sa société. Il investit une petite partie de son patrimoine en bourse, dans le sucre, ce qui lui permettra d’obtenir une forte plus-value, à hauteur de 100 millions de francs. Grâce à cela, il rachète sa société alors en faillite pour seulement 10 millions de francs. L’homme d’affaires, qui pressent un changement, anticipe l’effondrement des cours du bois et rompt ses contrats d’importations en bois de façon anticipée.

Entre 1978 et 1992, François Pinault se spécialise dans la restructuration d’entreprises en difficulté, particulièrement celles dans le secteur industriel du bois et du papier.

Succès et réussite de François Pinault au sein de Kering



Dès 1988, François Pinault engage une politique de diversification par l’intermédiaire de son groupe Pinault SA. En 1989, il acquiert ainsi le groupe CFAO, les magasins de matériel électrique Rexel, des enseignes de grande distribution, etc. Au début des années 90, le groupe Pinault achète ensuite la holding « Printemps » spécialisée dans les produits de luxe et de beauté qui deviendra alors « Pinault Printemps ». Un peu plus tard, François Pinault officialise la fusion de son groupe avec « La Redoute », vente par correspondance. Le nouveau groupe se nommera PPR (Pinault Printemps Redoute). François Pinault obtient par ailleurs une participation majoritaire au sein de la chaîne de magasins « La Fnac ».

Parallèlement, François Pinault fonde la société de participations « Artemis ». Il réalise également une opération boursière très intéressante avec l’acquisition d’obligations d’une société d’assurance américaine.

En 1999, François Pinault acquiert 40 % de la prestigieuse marque « Gucci » et prend le contrôle total de Sanofi Beauté. Le groupe PPR poursuit son désengagement des activités autres que celles du luxe, sous la direction du fils de François Pinault, François-Henri, et prend le nom de Kering en 2013. Par la suite, l’acquisition de nombreuses marques de luxe propulsera Kering sur le devant de la scène internationale. Le groupe devient l’un des fleurons du CAC 40.

Les autres investissements de François Pinault

Parmi les autres investissements fructueux de François Pinault, on notera que la holding « Artemis » détient des participations dans le secteur des médias, dont le journal « Le Point » et le magazine « L’Agefi ». Artemis possède par ailleurs le stade de football de Rennes ainsi que la maison de vente aux enchères londonienne Christie’s.

Centres d’intérêt et hobbies de François Pinault

La grande passion de François Pinault est l’art contemporain, art pour lequel il a abandonné la direction de Kering en 2003 au profit de son fils François-Henri. Sa collection d’art se chiffre aux alentours d’1,5 milliard de dollars. Les Palazzo Grassi et Punta della Dogana, situés à Venise, sont les musées d’art contemporain de la Collection Pinault. Au printemps 2021, la Bourse de commerce à Paris accueillera un nouveau musée présentant une partie des collections de François Pinault. Ce dernier déclarait dès 2016, dans les colonnes du Monde, à propos de son projet de musée parisien : « un musée ne peut être un lieu où on se contente de montrer », estimant qu’un « musée doit être tout particulièrement ouvert à toutes les formes d’interdisciplinarité et qu’on doit y apporter un soin tout particulier au travail de médiation, de façon à permettre à la création de notre temps de devenir plus encore l’horizon de tous ».

François Pinault se passionne également pour le grand vin, ce qui lui a permis d’acquérir le vignoble Château Latour.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches