Rejoignez +30 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Erytech Pharma : notre analyse du laboratoire biopharmaceutique

Le 04 novembre 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

erytech-pharma-biotech

Découvrez notre analyse d’Erytech Pharma, biotechnologie française cotée en Bourse spécialiste des traitements contre le cancer.

L’univers français des biotechnologies bénéficie d’une réputation mondiale. Cet univers doit être approché d’une manière spécifique par l’investisseur.

Comment choisir une biotechnologie en Bourse ?

En effet, les ratios de valorisation typiques des sociétés industrielles, commerciales, du tertiaire ne sont pas systématiquement efficients pour analyser les sociétés de biotechnologies.

Par la nature de leurs activités en recherche médicale, il est normal que la plupart des sociétés de biotechnologies soient en situation déficitaire durant leurs phases de recherche. C’est-à-dire que durant cette phase de recherche scientifique, elles n’ont pas encore pour vocation de générer des bénéfices. Cette étape arrivera en cas de validation des nouvelles thérapies par les autorités de santé publique, puis lors de leur commercialisation.

Plus les laboratoires biopharmaceutiques disposeront de thérapies proches du stade de la commercialisation, moins les risques seront présents pour l’investisseur. Celui-ci devra aussi être vigilant sur les niveaux de trésorerie disponibles, synonymes de pérennité future de la société biopharmaceutique.

En effet, si par exemple une société de biotechnologie ne dispose que d’un an de consommation de trésorerie moyenne, elle devra bénéficier de la commercialisation rapide d’une ou plusieurs de ses thérapies ou lever de nouveaux fonds.

Selon ces critères, nous avons identifié une société de biotechnologie au profil intéressant, il s’agit d’Erytech Pharma : une société biotech française spécialisée dans les thérapies anticancéreuses, maladies orphelines et l’immunothérapie.

Découvrez sa présentation, ses recherches de nouvelles thérapies et sa position en trésorerie, synonyme de pérennité au cours des prochaines années. Nous nous demanderons ensuite s’il est judicieux où non d’investir en Bourse dans Erytech Pharma.

Infographie : chiffres-clé Erytech Pharma

infographie-erykah-pharma-biotech

Fin 2017, Erytech Pharma disposait de 185 millions d’euros de trésorerie, soit plus de cinq années de trésorerie disponible sur base de ses dépenses de 2017. Actuellement, la société de biotech Erytech Pharma possède huit médicaments candidats aux stades d’avancements suivants :

  • Phase 3 : Eryaspase (cancer du pancréas) 2L
  • Phase 2 : Eryaspase (cancer du pancréas) 1L et Eryaspase (cancer du sein) 1L
  • Phase 1 : Eryaspase (tumeurs solides) et Ery-methionase (tueurs solides)
  • Préclinique : Eryzyme (maladies métaboliques)
  • Découverte : Erymmune (Immunothérapies)

Erytech Pharma : biotech spécialiste des thérapies liées aux maladies orphelines et cancers

Activité d’Erytech Pharma

Erytech Pharma est une société biopharmaceutique lyonnaise, créée en 2004.

Fin 2017, la société biopharmaceutique compte 114 collaborateurs et son président directeur général est Gil Beyen. Son directeur financier et opérationnel est Eric Soyer. La capitalisation boursière actuelle d’Erytech Pharma est de 113 millions d’€.

Ses travaux de recherches en biotechnologies ont trois axes principaux :

  • La recherche scientifique médicale pour le traitement des cancers. Pour parvenir à ces objectifs, Erytech Pharma développe un principe d’isolation par encapsulation au sein des globules rouges. De fait, les cellules tumorales sont « affamées » car privées de leurs nutriments et acides aminés nécessaires à leurs survies. Le nom du candidat médicament est le GRASPA®.
  • Erytech Pharma vise aussi certaines maladies orphelines rares via ses recherches sur les thérapies enzymatiques de substitutions. En termes simples, il s’agit de maladies génétiques rares au diagnostic grave. La technologie ERYCAPS® pourrait permettre le rétablissement de l’activité enzymatique des patients.
  • L’immunothérapie via ERYMMUNE®, il s’agit de développer des traitements utilisant le propre système immunitaire du patient pour sa guérison. L’axe d’Erytech Pharma dans l’immunothérapie est l’utilisation des globules rouges pour une diffusion ciblée d’antigènes dans l’organisme : une réponse immunitaire puissante contre le cancer.

Les stades d’avancement des thérapies Erytech Pharma

D’un point de vue de l’investisseur, il est important de s’intéresser aux stades d’avancements des thérapies car plus elles sont avancées, plus le risque d’échec de la thérapie est faible.

  • Stade de découverte, préclinique, et Phase I : risque d’échec relativement élevé.
  • Phase II : diminution du risque d’échec.
  • Phase III : nouvelle réduction du risque d’échec.
  • Droits  commerciaux : la probabilité réussite à ce stade est de 80 %.

Voici les stades d’avancements des thérapies d’Erytech Pharma :

avancement-therapies-erytech-pharma

Source : https://erytech.com/fr/pipeline-fr/

Si Erytech Pharma réussit sa phase III pour son médicament candidat de seconde ligne Eryaspase GRASPA® pour le cancer du pancréas, son taux de réussite de commercialisation sera de 80 %. Malheureusement, d’un point de vue médical, plus de 400 000 cas de cancers du pancréas sont diagnostiqués chaque année à l’échelle mondiale.

D’un point de vue de l’investisseur, cela représente un potentiel commercial relativement élevé.

Les autres candidats médicaments sont à des stades moins avancés, donc en toute logique, ayant des probabilités de réussite moins élevées. Cependant l’avantage d’Erytech Pharma est qu’elle dispose de temps, notamment grâce à sa trésorerie disponible.

La trésorerie d’Erytech Pharma est idéale pour la recherche médicale

La trésorerie est un élément clé pour la pérennité d’une société de biotechnologie. Dans le cadre d’Erytech Pharma, au 31 décembre 2017 la société dispose de 185,52 millions d’€ de trésorerie. Notons que les coûts de fonctionnement globaux d’Erytech Pharma sont en moyenne de 26,43 millions d’€ dont voici les détails :

  • 2015 : 18,51 millions d’€,  dont 10,77 millions d’€ au titre de la recherche et développement et 7,74 millions d’€ au titre des charges générales et administratives.
  • 2016 : 26,53 millions d’€,  dont 19,72 millions d’€ au titre de la recherche et développement et 6,81 millions d’€ au titre des charges générales et administratives.
  • 2017 : 34,25 millions d’€,  dont 25,46 millions d’€ au titre de la recherche et développement et 8,79 millions d’€ au titre des charges générales et administratives.

Avec une position de trésorerie de 185,52 millions d’€ au 31 décembre 2017, Erytech pharma dispose donc de 7,01 années de fonctionnement sur la base des dépenses moyenne entre 2015 et 2017 et de 5,42 années de fonctionnement au rythme d’une consommation de trésorerie basée sur l’année 2017.

Cette position de trésorerie est supérieure à la moyenne des positions de trésoreries des sociétés de biotechnologies françaises. 

Comme pour toute société de biotechnologie, si les investisseurs estiment que les recherches d’Erytech Pharma sont prometteuses, ils répondront via leurs participations aux nouvelles levées de fonds, si nécessaire.

Erytech Pharma en Bourse : une valeur sûre ?

Evolution du cours Erytech Pharma en Bourse

Graphique du cours de Bourse d’Erytech Pharma depuis 2014

cours-bourse-erytech-pharma

Source : Tradingview

Le cours de Bourse d’Erytech Pharma est volatil comme beaucoup de biotechnologies cotées en Bourse. Il a connu une forte hausse entre mi-août 2014 et fin septembre 2014 car son cours est passé de 13,10 € à 29,40 € soit + 124 % en moins de deux mois. Puis il a poursuivi une tendance haussière jusqu’au 3 août 2015 avec un pic haussier à 38,50 €.

Le cours de l’action Erytech Pharma a ensuite connu une phase baissière marquée entre le 3 aout 2015 et le 13 février 2017 (cours à 12,35 €). La journée du 27 mars 2017 a marqué une hausse de + 64,52 % pour clôturer à 28,10 €.

L’action Erytech Pharma a depuis connu une phase baissière car son cours de Bourse est actuellement de 6,30 €.

Le secteur de la biotechnologie en Bourse se valorise différemment

Pour investir dans une biotech, l’investisseur doit appliquer des critères spécifiques s’il est intéressé par l’univers des biotechnologies.

Par exemple le PER est un indicateur très utilisé par les investisseurs des secteurs industriels, commerciaux, tertiaires, de l’énergie, etc. Il s’agit d’un ratio de capitalisation  boursière divisé par le résultat net, indicateur de « cherté » d’une société par rapport à ses bénéfices.

Le PER n’est pas particulièrement fiable pour le secteur des biotechnologies, car leur vocation en phase de recherche et développement n’est pas de générer des bénéfices.

Il est donc recommandé que l’investisseur du secteur en sociétés de biotechnologies s’intéresse davantage à la diversification des thérapies et de leurs stades d’avancement.

Faut-il investir dans la biotech Erytech Pharma ?

Dans le cadre d’Erytech Pharma, la société de biotechnologie dispose de candidats médicaments en vue des traitements suivants :

                     Traitements anticancéreux : Eryaspase, GRASPA®

  •  Asparaginase, phase II achevée, cancer du pancréas – seconde ligne.
  • Asparaginase, phase I achevée, cancer du pancréas – première ligne.
  • Asparaginase, phase I achevée, cancer du sein – première ligne.
  • Asparaginase, phase Préclinique achevée, tumeurs solides.
  • Ery-methionase, phase Préclinique achevée, tumeurs solides.

                        ERT (thérapies enzymatiques), ERYZYME®

  • Methionine-y-lyase, phase Préclinique achevée, maladies métaboliques.

                             Immunothérapies, ERYMMUNE®

  • Antigènes tumoraux, phase de découverte achevée, antigènes tumoraux

Le « portefeuille » de médicaments candidats est donc relativement diversifié dans le cas d’Erytech Pharma et vise principalement les maladies cancéreuses qui touchent une importante partie des populations.

Son candidat médicament Eryaspase GRASPA® est en phase III et est en cours d’administration à certains patients atteints de cancers du pancréas. Il sera donc intéressant de suivre les résultats de cette phase III qui est la dernière avant l’obtention des droits commerciaux.

Rappelons qu’en cas de succès de la phase III, le taux de réussite est de 80 % pour l’obtention des droits commerciaux. De plus, la société de biotechnologie dispose d’une trésorerie relativement confortable de 185 millions d’€ (bilan du 31 décembre 2017) lui permettant de subvenir à plus de 5 années de recherche et développement sur base des dépenses de 2017.

Selon ces critères, l’investissement en actions Erytech Pharma semble attractif, et cela malgré la tendance baissière de son cours de Bourse.

Rappelons que dans le secteur des biotechnologies, il est important de faire preuve d’une grande diversification.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


conseils-epargne-finance
budget-secret-finances-saines
analyse-bourse-mcdonalds
immobilier-pierre-papier-siic-reit