Hayek (Friedrich)

bourse-valeur-turbo-societe-generale

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Né le 8 mai 1899 à Vienne, Friedrich Hayek (né Friedrich Augustus von Hayek) est un économiste et philosophe, connu pour sa défense du libéralisme classique. Il est, aux côtés de Ludwig Von Mises, un grand contributeur à l’école de la pensée économique autrichienne.

Hayek obtient un doctorat de droit de l’université de Vienne en 1921 puis un autre de sciences politiques deux ans plus tard. Son parcours académique témoigne de son insatiable soif de connaissances.

« Personne ne saurait être un grand économiste en étant seulement économiste ».
– F. A. Hayek, La Route de la servitude

Au début des années 1920, Hayek s’intéresse aux idées libérales. Ludwig Von Mises devient son mentor. En 1927, ils fondent tous deux l’Institut autrichien de recherche économique, qui  qui se consacre essentiellement à l’étude des crises. Sa notoriété grandissante lui vaut d’être invité à une série de conférence à la London School of Economics. Son intervention y est tellement appréciée qu’il se voit offrir un poste de professeur.

En 1931, il déménage à Londres. Il y rédige notamment des articles sur le Traité de la monnaie de l’économiste anglais John Meyard Keynes. C’est le début de la querelle entre les deux économistes les plus influents de cette période qui se poursuivra à travers une correspondance. Un échange de lettres qui conduit Keynes à revoir certaines de ses thèses.

Hayek s’inspire s’inquiète de la montée du socialisme, du planisme et du militarisme. Il publie en collaboration avec Von Mises, Dickinson et Lange L’Economie dirigée en régime collectiviste avant de synthétiser sa réflexion dans La Route de la Servitude en 1944. Il y montre pourquoi ce sont les idées du collectivisme qui ont amené les politiques le totalitarisme et pourquoi une intervention massive de l’Etat entraîne la suppression des libertés individuelles.

Dans cette dynamique d’engagement politique, Hayek fonde en 1947 la Société du Mont-Pèlerin, une association d’intellectuels se réunissant une fois par an pour promouvoir le libéralisme auprès des hommes politiques.

A la fin des années 1940, il quitte la London School of Economics pour l’’université de Chicago, où il se tourne vers l’enseignement des sciences sociales et morales.

Il entame une quatrième carrière en Allemagne, à l’université de Freiburg. Il revient alors à des questions politiques et économiques.

En 1974, il reçoit le prix Nobel d’économie, qu’il partage avec l’économiste suédois Gunnar Myrdal.

Friedrich Hayek meurt en 1977 à Freiburg en ayant consacré les dernières années de sa vie à sa trilogie La présomption fatale : les erreurs du socialisme. Il ne rédigera que le premier tome qui reprendra ses thèses habituelles visant à réfuter « la croyance erronée selon laquelle l’homme s’est fait de lui-même ».

Hayek, figure célèbre de l’école autrichienne

Avec Carl Menger et Von Mises, Friedrich Hayek est une figure emblématique de l’école autrichienne de pensée économique.

L’ordre spontané

Hayek s’oppose toute sa vie au scientisme. Il réfute l’idée que l’on puisse transposer les méthodes des sciences de la nature à l’économie politique puisque l’être humain est fondamentalement libre : il n’a jamais de comportements répétitifs et se forge ses propres idées selon ses expériences. Et c’est, selon Hayek, à partir du produit de l’expérience de vie de chacun et des relations nouées entre les hommes que naît un ordre, une hiérarchie spontanée.

Et si cet ordre peut être constaté dans la société, il peut également l’être dans l’économie. L’économie de marché engendre un ordre spontané qui est toujours plus efficace que n’importe quelle planification :

« La planification fonctionne du point de vue d’un ingénieur, lorsqu’un ingénieur doit par exemple monter une machine dont il connaît toutes les pièces et tous les rouages […] Or le marché n’est pas une machine : il se constitue, non pas par la volonté d’une organisation supérieure, mais par celle de chacun de ses membres qui agissent en poursuivant leur propre intérêt. « 

Hayek développera cette thèse durant toute sa carrière.

L’excès de crédit à l’origine des crises

« C’est l’émission excessive de monnaie par le biais du crédit qui rend possible les crises, quelle que soit par ailleurs l’impulsion initiale qui a déclenché l’expansion du crédit. »

En une phrase, Hayek prend le contre-pied des théories keynésiennes. Selon lui, une augmentation de la masse monétaire modifie la structure des prix en l’éloignant du prix d’équilibre. Cette augmentation engendre un surinvestissement et un manque d’épargne. Seule une crise peut alors rétablir l’équilibre entre les prix et le niveau de production, période qui s’accompagne nécessairement d’un taux de chômage élevé.

Définition
Euro (EUR)
IBEX 35
Actif incorporel
Turtle Traders
Call
Société Française des Analystes Financiers (SFAF)
Bar chart
Chandelier japonais
Bâle (accords de)
New York Board Of Trade (NYBOT)
Greenback
Value at Risk (VaR)
PIB
Day trader
TARGET2
Dépression
Expansion
CAC PME
Point mort
Performance
Bourse de Paris
Fork
Dérivé action
Euronext
Récession
Fond Monétaire International (FMI)
Stan Weinstein
Moyennes mobiles
Compte de résultat
Banque centrale
CAC 40 Equal Weight
Gestion growth
Investissement value
Relative Strength Index (RSI)
Gilt
Dimsum bond
Bottom up
Top Down
Banque de financement et d’investissement (BFI)
Tracker inversé
Agence de notation
Turbo
Alt-A
Dow Jones Sustainability Index (DJSI)
Federal Open Market Committee (FOMC)
Titrisation
Rendement
Money management
Solvabilité
Liquidité
Inflation
Indice
Taux interbancaire
Subprimes (crise des)
Ask
Risque de défaut
Sous-évalué
Etalon-or
Dollar cost averaging
Producer Price Index (PPI)
EBITDA
CHF (franc suisse)
Analyse technique
Zone économique spéciale (ZES)
Buy and hold
Sous-jacent
Stock option
Analyse fondamentale
Takaful
Offre publique d’achat (OPA)
Vente à découvert
Rareté
Courbe de Phillips
Valeur intrinsèque
Cours de la Bourse
Rachat d’action
Arnaque à la bouilloire
Option
Chevalier blanc
Contrarien
Bid
Troika
Devise
Offre
Banque Centrale Européenne (BCE)
Krach
Murabaha
Gap
Ratios financiers
Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF)
Marge de sécurité
Moyenner à la baisse
Efficience des marchés (théorie de l’)
USD (United States Dollar)
Augmentation de capital
CAC 40
Actionnaire
Faillite
Déficit
Part de marché
Retracement de Fibonacci
Pondération
Ordre stop
Amortissement
Austérité
Produit dérivé
Service de règlement différé (SRD)
Correction en Bourse
Ordre limite
Private Equity
EURIBOR
Indice de volatilité (VIX)
Price to earnings ratio (PER)
EONIA
ESTER
Cygne noir
Free cash flow
Bilan comptable
Future
Discounted Cash Flow
Matières premières
Action
Volatilité
Capitalisme
Nikkei
Hedge fund
Nantissement
Cotation
Bulle spéculative
Dividende
Portefeuille
Alpha
Euro Stoxx 50
DAX
Trading range
Tracker (ETF)
Baltic Dry Index (BDI)
Market timing
Demande
Capitalisme anglo-saxon
Pip
Warren Buffett
Portefeuille type
Portefeuille IVY
Dow Jones
LIBOR
Blue chip
Bullion
Finance islamique
Smart beta
Commodities
Junk bond
Delta (option)
Marché monétaire
Riba
Consumer Price Index (CPI)
Trader
Wall Street
Momentum
NASDAQ
Swing trading
OPA hostile
PMI
Obligations assimilables du trésor (OAT)
Mark-to-market
Swap
Joint venture
Glass-Steagall Act
Masse monétaire
Stock picking
Effet de levier
Obligation
Economie de marché
S&P 500
Modèle économique
Over the counter (OTC)
Taux de Rentabilité Interne (TRI)
Penny stock
Investisseur institutionnel
Spéculateur
Bêta
Prime de risque
Backtesting
Marché interbancaire
Marge bénéficiaire
Return on investment (ROI)
Portefeuille permanent
Dévaluation
Main invisible
Scalping
Libre entreprise
Assouplissement quantitatif
Keynésianisme
OPCVM
Xetra
Bénéfice par action (BPA)
Prime d’une option
Ordre stop suiveur
Obligation à taux fixe
Jour des trois sorcières
Bourse
Spread
Bulle internet
Small cap
Surperformer
Ordres professionnels
Ordres classiques
Introduction en Bourse
Chambre de compensation
Warrant
Contract for Difference (CFD)
Rentabilité
Capitalisation boursière
Microéconomie
Chaîne de Ponzi
Goodwill
Macroéconomie
Haircut
PEA : Plan d’Epargne en Actions
NYSE
Valeur cyclique
PE Shiller
Max drawdown
Test (analyse graphique)
ZWD (Zimbabwean Dollar)
Déflation
GARP
Liquidation (Calendrier)
Autorité des Marchés Financiers (AMF)
Value trap
CAD (Canadian Dollar)
Berkshire Hathaway
JPY (Japanese Yen)
Overnight
Junk bond
Securities And Exchange Commission (SEC)
Certificat
Défaut
Swissie
Rebond
Aussie
Lingot
Support
Bilan comptable
Vagues d’Elliott
Gharar
Michigan (Indice de confiance du)
AAA
Trading desk
AUD (Australian Dollar)
Future sur indice
Illiquidité
Loonie
Nick Leeson
Bernard Madoff
Assurance
Charia
OPA amicale
Stock
Bull / Bear (ratio)
Bouygues (Martin)
Eurodollar
Asset-backed security (ABS)
Chapter 11
Diversification
CNY (China Yuan)
Retracement
Usure
Musawamah
Eurobond
Valeur défensive
Survente
Bundesbank
Subprime
Certificat de dépôt
Ruée bancaire
BRIC
Benjamin Graham
Bund
Cent pourcent (100%)
Forex
Surévaluation
Shadow banking
George Soros
OPC
Von Mises (Ludwig)
Net-net
BoE (Bank of England)
Arnault (Bernard)
John Maynard Keynes
Fed
Arbitrage
Finance comportementale
Conserver
Neutre (recommandation)
International Financial Reporting Standards (IFRS)
Désinflation
Mécanisme Européen de Stabilisation Financière (MESF)
GBP (Great Britain Pound)
Resistance
Yen
Cable
OPEP
Actifs toxiques
Musharakah
Credit rating (notation crédit)
Jour des quatre sorcières
Chicago Board Of Trade (CBOT)
Mondialisation
Zakat
Agence France Trésor (AFT)
Moving average convergence divergence (MACD)
Bon du trésor
Règle Volker
Obligation convertible
Bon de souscription
Footsie
Point de base
Holding
Corporate raider
Banque européenne d’investissement (BEI)
INSEE
Barings
Croissance (valeur de)
Appel de marge
Carry trade
Bull
Stagflation
Chartered Alternative Investment Analyst (CAIA)
Fannie Mae
Sukuk
Investisseur particulier
Livre sterling
Reuters
Club d’investissement
Dégradation
Trading automatisé
Liffe
Outright Monetary Transactions (OMT)
Price to book ratio
Straddle
Strike
Position
Short
Mudharabah
Financial Services Authority (FSA)
Long
Forward
Leveraged Buy-Out (LBO)
Chartered Financial Analyst (CFA)
Chicago Board Options Exchange (CBOE)
Option américaine
OATi
Chartiste
Bastiat (Frédéric)
Reaganomics
Riksbank
Bourse de Shanghai
Option européenne
Pullback
Peter Lynch
Surachat
Pink sheets
Put
Bloomberg
Jim Rogers
Financial Times Stock Exchange (FTSE)
Paire de devises
Bear
Friedman (Milton)
Saison de publication des résultats
Courtier
Fonds indiciel
NZD (New Zealand Dollar)
Analyste
Return on equity (ROE)
Kiwi
Cash
Fitch Ratings
Sous-performer
Hayek (Friedrich)
Bollinger (bandes de)
Intraday
Cours de clôture
Dérivé de crédit
ECOFIN
Tenbagger
Egan-Jones
Credit-default swap (CDS)
Freddie Mac
Collateralized debt obligation (CDO)
#

Derniers Dossiers


stars-celebrites-investir-bourse
produit-bourse-investir-placement
sodexo-bourse
ralentissement-economique-strategie