Une explication de la récente correction du pétrole

Une explication de la récente correction du pétrole




Je souhaiterais avant toute chose revenir sur la chute du baril, qui pour beaucoup n’a pas de sens, si ce n’est que la hausse fut trop rapide et que le marché s’est corrigé.

 

Une explication de la récente correction du pétrole

 

Au niveau technique, la chute s’est accélérée alors que le pétrole a cassé son oblique haussière située à 68$, correspondant également aux niveaux de sa moyenne mobile à 20 jours à ce moment.

OK pour la chute, mais que dire de la vitesse de correction ?

Pour expliquer la vitesse de la correction, deux choses à mon sens doivent être prises en compte :

  • le 1er juillet, l’indicateur de volatilité Bandwith est au plus bas depuis 6 mois en journalier, signe que la volatilité était faible à cette période, mais c’est une situation dite de squeeze dans un marché ou les bandes de bollinger sont plates, annonçant une période suivante de forte volatilité et d’accélération des mouvements baissiers ou haussiers.
  • la chute s’est encore accélérée lorsque le cours est sorti par le bas des bandes de bollinger

Actuellement, le baril est fortement corrélé aux variations des indices boursiers, notamment le SP500, qui a rebondit hier au dessus de sa moyenne mobile 50 vers sa bande de bollinger extérieure et qui a ainsi entrainé le pétrole avec lui.

Les stochastiques nous indiquent une situation de survente jamais constatée depuis février 2009, lorsque le pétrole évoluait à 40$ le baril.

Le croisement de la moyenne mobile 20 par la moyenne mobile 50 serait un bon signal d’achat couplé au niveau des stochastiques, ce croisement pourrait avoir lieu demain ou lundi plus probablement selon la rapidité des cours et si la tendance actuelle se maintient. On notera que depuis l’ouverture ce matin le pétrole est en léger repli, c’est pourquoi ce croisement n’aura pas lieu tant que le pétrole se consolide. De même, les futures US sont en léger repli pour l’instant, ce qui ne devrait pas tirer le pétrole à la hausse.

Actuellement, le pétrole évolue proche de sa moyenne mobile 20. La MACD reste négative malgré un repli vers 0 et toute position à long terme devra attendre un croisement de la moyenne mobile 20 et moyenne mobile 50 pour valider le scénario haussier. Nous ne prenons pas position et observerons l’attitude du cours.

Au niveau fondamental, on notera l’annonce de la baisse des stocks de bruts plus importante que prévu. (Baisse de 2,8 millions de barils contre une baisse de 1,6 attendue).

A bientôt et bons trades à tous,

Thomas Jeulin

ForexPros.fr

Thomas Jeulin travaille avec Forexpros depuis 1 an maintenant et publie des analyses notamment sur le forex, l’or et le pétrole en privilégiant une approche technique