Thaïlande et Malaisie : des émergents solides

Thaïlande et Malaisie : des émergents solides




L’annonce d’un possible arrêt des mesures d’assouplissement quantitatif par la Fed a secoué les pays émergents, dont les Bourses et les devises accusent le coup. Pour autant, cette catégorie d’investissement est-elle à reléguer ? Certainement pas. La Thaïlande et la Malaisie sortent particulièrement leur épingle du jeu.

Les investisseurs ont massivement rapatrié leurs capitaux des pays émergents depuis l’annonce par Ben Bernanke d’un possible coup de frein sur la planche à billets. La perspective d’une amélioration de la situation économique américaine les a poussés à exiger un meilleur rendement pour leurs placements et le biais national a joué à plein. Le ralentissement de la croissance chinoise constitue un autre sujet de préoccupation.

Objectivement, les fondamentaux des pays émergents n’ont cependant guère changé depuis le printemps. Tous les pays émergents ne sont certes pas logés à la même enseigne : ceux qui affichent un déficit courant ont été les plus touchés (Inde, Brésil, Turquie), les autres l’ont été par un effet domino (Malaisie, Thaïlande).

Thaïlande et Malaisie : des émergents solides

Source : FMI – World Outlook Database

À la suite de la correction subie par les marchés, un investissement dans les pays présentant les plus solides fondamentaux semble pertinent. En effet, la Thaïlande et la Malaisie affichent une croissance satisfaisante, une inflation faible et un excédent courant.

Seuls bémols : la Malaisie souffre d’un déficit public que ne connaît pas la Thaïlande, mais celle-ci voit la dette domestique atteindre des niveaux élevés.

Tableau comparatif de l’évolution des trackers Lyxor ETF Thailand (THA:FP), Lyxor ETF Malaysia (MAL:FP) et Lyxor ETF MSCI Emerging Markets (LEM:FP) sur 5 ans :

Thaïlande et Malaisie : des émergents solides

Au vu de ces éléments, la Thaïlande et la Malaisie présentent les meilleures conditions pour un investissement en zone émergente. Vous pourrez aisément vous positionner grâce aux ETF de Lyxor suivants :

Lyxor ETF Thailand (Part C en euros) : l’indice répliqué est le SET50 NET Total Return, qui regroupe les 50 principales valeurs cotées sur le SET (Stock Exchange of Thailand).

Lyxor UCITS ETF MSCI Malaysia (Part C en euros) : l’indice répliqué est le MSCI Malaysia Net Total Return, qui comprend les grandes et moyennes capitalisations du pays.

Nadège Bénard

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.