Sentiment de marché cette semaine : retour de l’optimisme

Sentiment de marché cette semaine : retour de l’optimisme




L’indice VIX

Nouveau plus bas dans le VIX car les marchés remontent depuis deux semaines ce qui veut dire que la volatilité baisse assez fortement. On se retrouve à +/- 15 points ce qui est un niveau très bas.

Sentiment positif.

Ratio PUT/CALL

D’un point de vue optique légèrement positif car il est en phase de drawdown depuis trois semaines environ.

Comme la tendance haussière n’a pas encore été cassée nous devons attendre une confirmation d’abord.

Sentiment neutre.

Ratio HAUT / BAS 52 semaines

Belle montée de l’indicateur la semaine passée. Il fait un grand saut ce qui veut dire que le nombre des nouveaux plus hauts sur 52 semaines est à la hausse de nouveau.

Sentiment positif.

Lignes ADVANCE-DECLINE

Toutes les trois lignes sont bien au-dessus de zéro et la moyenne mobile court terme est près de la valeur de 1.000. C’est un point critique ou elle a souvent déjà changé de sens vers le bas.

Sentiment positif.
h3. Ratio NOVA/URSA

Pour la première fois depuis début mai on voit remonter la courbe du Nova/Ursa. Cela fait exactement deux mois ou +/- 40 journées de trading.

Sentiment de marché cette semaine : retour de l’optimisme

La tendance baissière n’as pas encore été cassée mais la courbe semble avoir formé un fonds duquel le ratio pourrait remonter avec beaucoup de souffle.

Sentiment positif.

Recommandations (Investors Intelligence)

Sentiment positif.

Supertrend

Il change au début de la semaine passée et devient bullish.

Conclusion

Le bouleversement rapide des indicateurs hebdomadaires se poursuit ce lundi.

Par rapport à lundi dernier, le résultat passe de +1 à +6. C’est remarquable, et certains indicateurs changent de direction avec une rapidité inattendue.

Seul le ratio put/call ressort neutre, mais il montre lui aussi un niveau légèrement positif.

Pour le reste de la semaine nous allons nous positionner à la hausse. La semaine courte car ce lundi est férié aux Etats-Unis. Les investisseurs américains ne sont donc pas pas présents sur les marchés ; les volumes seront donc faibles.

WH Selfinvest