Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Panique boursière : 4 moyens de limiter ses pertes

Panique boursière : 4 moyens de limiter ses pertes




A l’occasion de catastrophes majeures, hautement improbables et imprévisibles, les marchés financiers paniquent. Voici quelques conseils pour limiter ses pertes ou prendre partiellement ses bénéfices durant une correction boursière.

Vente partielle de vos titres

Nous avons vu sur le site qu’un portefeuille boursier doit être correctement diversifié. Naturellement, votre portefeuille va évoluer en fonction des fluctuations des marchés et il faudra, de temps à autre, ajuster la répartition des actifs.

Panique boursière : 4 moyens de limiter ses pertes Une opération intéressante est de faire une vente partielle afin de prendre vos plus-values sur les titres gagnants et de les réinvestir dans les titres qui ont baissé. Ainsi si les marchés baissent, vous aurez profité de la hausse. A l’inverse, si les marchés continuent de monter, vous restez positionné et vous bénéficierez de la hausse.

Les ordres stop

Un ordre stop permet de se protéger d’un retournement de tendance en stoppant les pertes. Prenons l’exemple de l’action Danone qui cote environ 43 euros aujourd’hui. L’actionnaire qui a acheté l’action 40 euros souhaite se protéger contre une éventuelle baisse. Il peut alors passer un ordre de vente dit “stop” à 42 euros. Si l’action chute et touche ce seuil de 42 euros, son ordre de vente sera pris en compte et exécuté.

L’ordre stop permet donc de limiter ses pertes et de sécuriser ses gains. Mais l’inconvénient majeur de ces ordres est lié aux gaps d’ouverture, c’est à dire aux écarts entre le cours de clôture de la veille et le cours d’ouverture du jour.

Par exemple, Danone a connu un gap d’ouverture à la baisse d’environ 1.7% ce 15 mars 2011 : l’action a ouvert à 42,99 euros alors que le titre avait clôturé la veille à 43,73 euros. Dans ce cas, un ordre stop positionné à 43.5 euros n’aurait pas été exécuté à 43.5 mais à 42,99 euros.

Les trackers bear

Les trackers bear permettent de couvrir son portefeuille contre une baisse des marchés. Cet instrument financier retrace l’évolution du CAC 40, mais en sens inverse. Donc si le CAC 40 perd 2%, le tracker bear, lui, gagne 2%. Si les marchés chutent, vos titres du CAC 40 auront perdu de la valeur mais vos trackers bears se seront appréciés.

Cette stratégie a pour avantage de n’avoir à passer qu’un seul ordre d’achat sur un tracker au lieu de passer un ordre de vente pour chacun de vos titres. De plus, vous pourrez définir le nombre de trackers à acheter en fonction du niveau de couverture souhaité.

Les options de vente

Les options permettent d’appliquer une stratégie encore plus précise. Les valeurs du CAC 40 étant toutes “optionables”, vous pouvez acheter des options de vente sur vos actions les plus susceptibles de baisser. Vous acquérez ainsi le droit de vendre vos titres à un cours défini à l’avance. A l’instar d’un ordre stop, vous vous protégez ainsi de la baisse des titres sous-jacents, tout en évitant le risque lié aux gaps d’ouverture.

En utilisant ces deux stratégies, vous restez propriétaire de vos actions et pouvez continuer à toucher les dividendes versés par ces valeurs. Total, Vivendi ou France Telecom ont, par exemple, ces dernières années un rendement supérieur à 5% chaque année.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.