Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
La crise espagnole en quatre chiffres

La crise espagnole en quatre chiffres




La crise espagnole en quatre chiffres image

Avec la Grèce, l’Espagne est au coeur de la crise de la dette en zone euro. Pour se rendre compte de l’énormité des problèmes de l’Espagne, quatrième économie de la zone euro, il suffit de lire les chiffres.

Les prix de l’immobilier ont chuté de 25% depuis 2008

La crise espagnole en quatre chiffres

Le secteur bancaire espagnol en faillite

Les banques espagnoles sont surendettées. Bankia, la quatrième banque du pays, a récemment demandé au gouvernement une aide de 19 milliards d’euros.

La crise espagnole en quatre chiffres

En moins d’un an, l’action Bankia a perdu plus de la moitié de sa valeur.

Un Espagnol sur quatre au chômage

A 24.3%, l’Espagne a le taux de chômage le plus élevé de l’Union européenne. C’est même plus élevé que la Grèce. En 2006, le taux de chômage en Espagne était de 8.5%, soit tout proche de la moyenne de l’UE. Seulement cinq ans plus tard, il était du double, à 21.7%.

La crise espagnole en quatre chiffres

C’est encore pire chez les jeunes, dont une majorité est sans emploi. 51.5% des Espagnols de moins de 25 ans sont au chômage, contre 22.4% en moyenne pour l’UE.

Le gouvernement espagnol exclu des marchés financiers

Les investisseurs perçoivent l’Espagne comme étant de plus en plus risqué. Le gouvernement espagnol a vu son taux d’emprunt à 10 ans flamber ces dernières semaines.

La crise espagnole en quatre chiffres

Source : Bloomberg

A plus de 6% actuellement, l’Espagne n’a plus les moyens de se financer sur les marchés. Les investisseurs se demandent si l’Espagne pourra trouver l’argent nécessaire au sauvetage de Bankia, tout en continuant à assurer ses autres engagements.

Laurent Curau