Le jeune, cible privilégiée des banques

Le 19 octobre 2016

De multiples offres sont proposées aux jeunes par les banques. Ces offres les concernent parfois dès l’âge de 12 ans, jusqu’à souvent 28 ans. L’objectif est d’attirer une clientèle jeune constituant un investissement sur l’avenir. L’essor des banques en ligne incite davantage les banques traditionnelles à faire leurs preuves. Face à de trop nombreuses offres, les jeunes ne savent souvent pas vers quelle banque se tourner.

Les banques en ligne lancent de nouvelles offres pour attirer une clientèle jeune

Malgré la place importante de l’innovation et de la modernité, les banques 100 % en ligne attirent surtout à l’heure actuelle une population entre deux âges, plutôt aisée, mais peu de jeunes aux revenus généralement plus modestes. Si les banques en ligne n’acceptaient auparavant que des clients disposant de revenus ou d’épargne à investir, cette tendance s’estompe peu à peu.

En effet, Boursorama propose désormais une offre de bienvenue destinée aux jeunes de moins de 30 ans, se démarquant ainsi pour l’instant des autres banques en ligne. Mais ces dernières tentent également de s’ouvrir à une clientèle jeune comme par exemple ING Direct qui permet d’ouvrir un compte sans avoir à verser 1 200 € par mois ou détenir 4 000 € d’épargne. Les offres émises par les banques en ligne séduisent, la gestion du compte n’entraînant aucun frais. Seules les conditions de ressources freinent l’accès des jeunes à certaines banques en ligne. C’est donc sur ce point que peuvent se démarquer les banques traditionnelles.

Pour en savoir plus sur les produits financiers destinés aux jeunes, découvrez notre article Les meilleurs placements pour vos enfants

La clientèle jeune un pari pour les banques

Du livret Premier pas au prêt étudiant, sans oublié la carte prépayée, les banques souhaitent maintenir leur rôle d’accompagnement vers l’âge adulte. Sans miser sur la rentabilité immédiate, elles font un pari de long terme sur la clientèle des jeunes. C’est donc lors de l’entrée dans la vie active que tout se joue pour les banques : achat d’un véhicule, logement… C’est à ce moment que la banque rentabilise son investissement. Pour attirer les jeunes, la solution est la mise en place d’une politique tarifaire agressive.

Malgré les offres très alléchantes proposées par les établissements, près d’un jeune sur deux change de banque à 29 ans, comme l’a dévoilé une étude d’Exton Consulting. Ce constat est désavantageux pour les banques qui prennent le risque de ne pas rentabiliser leurs clients. Peu importe leur profil, les jeunes trouveront obligatoirement une offre compétitive. La loi Macron, qui permettra aux clients de changer d’établissement financier plus facilement à compter de février 2017 ne devrait pas rassurer les banques. Ces dernières se préparent désormais à une vraie guerre commerciale afin de préserver leurs parts de marché.

Les bons plans de certaines banques traditionnelles

Contrairement aux banques en ligne, les banques traditionnelles demandent rarement des conditions de ressources. Beaucoup d’établissements proposent des packages à partir de 1 € par mois. Certaines banques offrent également aux jeunes de 18 à 27 ans une carte bancaire et un découvert autorisé gratuit. C’est ce que font par exemple la Caisse d’Epargne ou encore la BRED. De telles offres peuvent être intéressantes pour les jeunes qui disposent rarement d’un revenu fixe et sont donc particulièrement exposés au découvert bancaire.

C’est pour cette raison que la majorité des banques proposent aux étudiants un découvert autorisé sans frais. Les banques traditionnelles permettent également de s’endetter avant l’entrée dans la vie active. En effet, il est parfois nécessaire de faire face à des dépenses urgentes comme les frais de scolarité ou d’inscription dans certaines écoles, les bourses et allocations arrivant avec parfois du retard. Quelques banques comme la Société Générale ou le Crédit Mutuel accordent aux étudiants âgés de moins de 28 ans, un prêt étudiant pouvant aller jusqu’à 15 000 €. Le remboursement du crédit peut se faire lorsque le jeune a trouvé un emploi. Dans ce cas, c’est l’Etat qui se porte garant à hauteur de 70 % du prêt.

En partenariat avec les banques, l’Etat a mis en place « le permis à 1 € par jour » concernant les jeunes de 18 à 25 ans. L’établissement financier avance une partie de l’argent et l’Etat paye les intérêts. Seuls 30 € par mois sont débités de votre compte jusqu’au remboursement complet du prêt.

Vous êtes un jeune actif venant tout juste d’entrer dans la vie professionnelle ? Consultez notre article Jeunes actifs : faites fructifier votre patrimoine financier et immobilier

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading pourquoi-comment-inflation-impacte-secteur-Tech
Bourse et Trading top 8 entreprises francaises les plus rentables en Bourse sept 2021
Bourse et Trading cac-40-indice-bourse

Comment investir sur le CAC 40 ?

Découvrez le cours du CAC 40 ainsi que l’analyse de son historique et de ses grandes tendances, son mode de calcul, sa composition, mais aussi […]

Devenir rentier