Vincent Mang, organisateur du salon Actionaria

Vincent Mang, organisateur du salon Actionaria




Etant donné le contexte actuel des marchés, quel rôle le salon Actionaria peut-il jouer pour répondre aux inquiétudes des investisseurs?

Face au problème de la résolution des dettes souveraines en Europe, et la difficulté politique à faire passer des mesures de relance adaptées aux Etats Unis, les marchés sur-réagissent, comme d’habitude, parce qu’ils détestent l’incertitude, ce qui se traduit par une brutale augmentation de l’aversion au risque. Ils sont depuis l’été dans une spirale baissière irrationnelle et déconnectée de toute réalité économique, portant le niveau des cours des entreprises parfois en-dessous du niveau de leurs actifs !

Le rendez-vous d’Actionaria est pour les investisseurs l’occasion de renouer avec la réalité vraie, grâce au dialogue avec les entreprises présentes, qui les éclaireront sur leur activité, leurs perspectives. La véritable économie, celle des entreprises, des entreprises qui créent de la richesse.

Comment la pédagogie pourra t-elle permettre aux investisseurs particuliers de réussir leurs placements ?

La ligne directrice de cette 14ème édition est “Investir en responsable”. Il s’agit bien de cela avant tout : leur faire comprendre que les marchés ne fonctionnent pas de manière linéaire et qu’ils peuvent être irrationnels, aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

Mais au-delà de ce que peuvent refléter les indices à un instant t, il y a la réalité des entreprises qui continuent à être dirigées, à fonctionner, à produire, pour se développer. La première fonction pédagogique d’Actionaria c’est celle là : apprendre à mieux connaitre les entreprises, rencontrer leurs dirigeants, comprendre leurs métiers, mieux cerner leurs marchés.

Plusieurs fils rouges pédagogiques sous la forme de table rondes thématiques apporteront aussi un éclairage sur des aspects particuliers de l’investissement en Bourse comme “La Bourse mode d’emploi, pour s’initier à l’investissement en Bourse”, “Valeurs moyennes : les idées fortes pour investir efficacement, pour mieux apprécier le potentiel de ces valeurs”, et “Investissement responsable et développement durable des entreprises, pour bien comprendre tous les enjeux”.

Un des “fils rouge” de ce salon sera l’ISR, comment pensez-vous convaincre les investisseurs de son intérêt ?

Il s’agit avant tout de leur faire comprendre ce que recouvrent ces notions d’Investissement responsable et développement durable des entreprises qui restent souvent floues dans l’esprit des gens. Des entreprises et des gérants de fonds viendront témoigner dans ces table rondes de leur expérience, ainsi que des entreprises pour expliquer leur politique et leurs actions concrètes en terme de gouvernance, de respect de l’environnement et de leur responsabilité sociale par la prise en compte des intérêts et de l’amélioration de la vie de leurs salariés comme de leur clients et plus largement de la société dans son ensemble.

Les gérants expliqueront comment ils évaluent l’ensemble de ces critères pour apprécier ce que l’on appelle la performance “extra-financière” de l’entreprise sur laquelle ils veulent investir.

On s’aperçoit en effet que ces pratiques de Responsabilité Sociale des Entreprises créent un cercle vertueux et que performances extra-financière et performance financière vont de paire.

Vous avez annoncé vouloir cibler les jeunes actifs et les femmes, quelles actions mettez-vous en place pour toucher ces publics ?

En nous entourant de partenaires en affinité avec ces populations et précisément en mettant en avant cette notion d’investissement responsable qui nous semble fondamentale pour l’avenir de notre modèle de société.

Car Il faudra bien réguler rapidement et fermement des marchés déréglementés soumis depuis trop longtemps à une dictature d’un profit court-termiste qui menace notre système économique et financier, pour revenir aux notions fondamentales de l’investissement de long terme et du développement durable des entreprises. Nous pensons que les jeunes générations et les femmes sont particulièrement attachées à ces valeurs porteuses d’avenir.