Wouter Warmoes, Président de WH Selfinvest

Wouter Warmoes, Président de WH Selfinvest




Né en 1968 et de nationalité belge, Wouter Warmoes est diplômé en sciences économiques appliquées et titulaire du MBA de la London Business School. Il est le président de WH Selfinvest, société qu’il a co-fondée en 1998.

A qui s’adresse les différents produits de WH Selfinvest ?

Les produits de WH Selfinvest s’adressent principalement aux investisseurs actifs, bien que cette catégorie soit plutôt hétérogène et regroupe des profil variés.

Plus généralement, nos clients sont des investisseurs particuliers ayant une expérience plus ou moins poussée de la Bourse et des marchés financiers, qui maîtrisent l’analyse technique et fondamentale, qui gèrent eux même leurs comptes et pour qui investir est un plaisir personnel.

Nous proposons aussi une offre de comptes gérés, qui connaît un certain succès auprès des investisseurs actifs les plus généralistes. Par le biais de ce compte, nous traitons simultanément les indices, les devises, l’or et le pétrole. Le succès de ce compte réside dans le fait que les supports travaillés sont médiatisés et offrent des opportunités intéressantes.

Quels sont les avantages et les inconvénients des CFDs par rapport aux actions ?

L’avantage principal des CFD (contract for difference) est qu’ils peuvent être acheté sur marge, c’est à dire que l’investisseur bénéficie d’un effet de levier. De plus, il est possible de les vendre à découvert.

On peut ainsi comparer leur fonctionnement à celui du Service de Règlement Différé (SRD) en France mais les CFDs procurent plusieurs avantages par rapport au SRD :

  • Le taux d’intérêt est plus faible pour les CFDs
  • Les CFDs couvrent plus d’actions que le SRD
  • L’effet de levier est plus élévé sur les CFDs
  • Il n’y a pas de liquidation mensuelle comme sur le SRD

Les CFDs ayant des sous-jacents autres que les actions procurent aussi des avantages. Par exemple, les CFDs sur indice comme le CFD CAC40 sont cotés 24h/24 ce qui fait que l’investisseur qui place un ordre stop pour protéger sa position ne s’expose pas aux “gaps” d’ouverture ou de clôture.

 

Comment évolue le marché des CFDs en France ?

Il est normal qu’au vu des avantages que ces produits offrent, leur popularité augmente. Je pense que l’un des arguments forts qui explique leur succès réside dans le fait qu’ils sont beaucoup plus simple à utiliser que les warrants, les certificats ou les turbos.

J’entends, par exemple, souvent des investisseurs se plaindrent que la fourchette de prix des warrants ou certificats n’évolue pas en leur faveur.

D’une manière plus générale, que pensez-vous de l’évolution des marchés en 2009 ?

Selon moi, la récente tendance haussière des marchés mondiaux est simplement liée au fait que certains secteurs de l’économie étaient sur-vendus. Aujourd’hui, alors que l’équilibre est revenu sur ces différents secteurs, il faut porter une attention toute particulière aux chiffres macroéconomiques et aux résultats des entreprises.

D’une manière plus générale, je pense que le marché va se reprendre sur le long terme. Dans une stratégie de trading sur CFDs, il serait judicieux d’acheter un indice américain car c’est l’économie qui repartira en premier et le plus vite.

En période de hausse, la volatilité baisse donc on peut vendre à découvert un CFD sur le VIX. De même pour le pétrole, il est possible d’acheter un CFD sur le pétrole afin de jouer la relance et, en parallèle, vendre à découvert les CFD sur les T-Bonds car ce produit va perdre son statut de valeur refuge qu’il avait pendant la crise. Tout cela sans avoir recours à l’effet de levier car la prudence reste de mise.

Wouter Warmoes est président de WH Selfinvest.