Le FMI loue la politique économique de la Chine

Le FMI loue la politique économique de la Chine




Le FMI loue la politique économique de la Chine image

Rééquilibrage de la balance commerciale, reprise de contrôle sur l’inflation, maîtrise de la bulle immobilière. La politique économique du premier semestre 2012 du gouvernement chinois ont été saluées par le Fonds Monétaire le Fonds Monétairele Fonds MonétaireInternational (FMI) dans une de ses fameuses Consultations au titre de l’article IV, qui consiste à donner des conseils et à proposer des analyses économiques à un pays.

Devant une augmentation des prix de 6,5% l’année dernière, le gouvernement chinois avait cherché à limiter la croissance du PIB. Objectif atteint puisque la vitesse d’augmentation du PIB ralentit effectivement depuis 6 trimestres consécutifs et que l’inflation a atteint 2,2%. La prévision de croissance pour le PIB en 2012 est de 8%.

Les prévisions du FMI au sujet de l’inflation en Chine pour 2012 et 2013 sont très encourageantes avec des pourcentages respectivement compris entre 3 % et 3,5 % et 2,5 % et 3 %.

Le rapport du FMI loue également les politiques encadrant l’immobilier qui ont permis d’éviter la formation d’une bulle dans ce secteur.

Le yuan est moins sous-évalué. Le FMI a salué la convergence de la valeur du yuan vers sa valeur « naturelle ».

En revanche, le rapport du FMI pointe du doigt l’importance du capital réinvesti qui compte pour environ 50% du PIB chinois. Non seulement ceci conduit l’économie à tourner en sur-régime mais la consommation intérieure est également directement limitée. Le FMI conseille une meilleure redistribution des richesses à l’échelle nationale.

L’autre menace pour l’Empire du milieu concerne la pyramide des âges : la quantité de main d’œuvre va être conduite à diminuer ces prochaines années. Une transformation du projet de croissance sera donc nécessaire.

Lydie Berget