Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*

brouillon lexique EE




Le fonds obligataire est un type de fonds coté en Bourse qui investit exclusivement dans les obligations.

La performance d’un fonds obligataire dépend non seulement des taux d’intérêt associés à chaque obligation du portefeuille, mais de l’évolution des taux sur les différentes maturités. Par exemple, une élévation des taux d’intérêt sur une maturité très représentée dans le portefeuille (10 ans), a un impact négatif sur la valeur des obligations détenues. En effet, les obligations nouvellement émises proposant un taux supérieur aux obligations existantes, ces dernières voient leur valeur baisser.

La gestion obligataire ne consiste pas nécessairement à conserver les titres jusqu’à échéance. Les gérants de fonds peuvent pratiquer une gestion active afin de profiter de la volatilité des marchés.

La gestion active consiste à gérer un portefeuille en relative indépendance vis-à-vis du benchmark.

Elle relève de l’élément humain dans la mesure où elle dépend de l’appréciation du manager ou de l’équipe de gestion pour gérer activement le portefeuille d‘un fonds.

Les gestionnaires actifs s’appuient sur la recherche d’analyse, sur les prévisions et sur leur propre expérience et jugement pour prendre des décisions d’investissement concernant les titres à acheter, à garder ou à vendre. L’opposé de la gestion active est la gestion…passive ou indicielle.

Les investisseurs qui croient en la gestion active ne suivent pas l’hypothèse de l’efficience du marché mais pensent qu’il est possible de tirer parti de la Bourse au moyen de stratégies qui visent à identifier les titres mal évalués.

Voir aussi :

Gestion passive

Stock picking

Analyse fondamentale

La gestion passive ou gestion indicielle est un type de gestion, pratiqué notamment par les ETF ou les trackers.

La gestion passive consiste à suivre le marché, sans s’écarter du benchmark (indice). La gestion passive est donc le contraire de la gestion active, où les gestionnaires d’un fonds essayent de battre la marché via diverses stratégies d’investissement et font le choix d’acheter ou de vendre les titres de leur portefeuille.

Les adeptes de la gestion passive croient en l’efficience des marchés. Cette hypothèse avance qu’à tout moment, le marché renferme et reflète toutes les informations, d’où l’inutilité du stock picking pour les particuliers. Ainsi, la meilleure stratégie est d’investir dans les fonds indiciels, qui ont toujours fait de meilleurs résultats que la majorité des fonds de gestion active au cours de l’histoire.

Les fonds communs de placement (FCP) sont des produits d'investissement collectif.

Les FCP constituent avec les sociétés d'investissement à capital variable (SICAV) une catégorie d'actifs appelée organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). 

Les FCP possèdent un statut juridique différent et moins contraignant que les SICAV. Ils peuvent également prendre des formes variées :

  • FCP classique : tous les fonds de placement accessibles via les plateformes de distribution et réseaux bancaires (fonds monétaires, diversifiés, actions, obligations).
  • FCPR : fonds communs de placement à risque, investis à 50% dans des sociétés non cotées. Ils comprennent les FIP et les FCPI.
  • FCPI : fonds communs de placement dans l'innovation, investis à 60% en sociétés cotées ou non cotées, mais actives dans un secteur innovant.
  • FIP : fonds d'investissement de proximité, investis dans des sociétés non cotées basées dans quatre régions limitrophes. 
  • FCPE : fonds commun de placement d'entreprise, destinés aux salariés d'entreprises ayant mis en place un accord de participation ou un plan d'épargne salariale. Les FCPE peuvent être composés soit de classes d'actifs variées, soit pour au moins un tiers de titres de l'entreprise.
  • FCIMT : fonds communs d'investissement sur les marchés à terme.

Le droit d’entrée correspond aux frais à payer pour l’achat d’un OPCVM.

Il s’exprime en pourcentage du montant investi et vient donc réduire ce dernier. Exemple : un investissement de 10 000 € après paiement d’un droit d’entrée de 3 % devient un investissement de 9700 €.

Le montant maximum est spécifié dans la notice d’information de l’OPCVM. Il est généralement négociable avec l’intermédiaire financier.

N’hésitez pas à comparer les frais appliqués par les différents distributeurs et gestionnaires.