Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro

Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro




Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro image

Quand il s’agit de s’installer en Europe, les investisseurs étrangers choisissent le Royaume-Uni au détriment de la zone euro, selon une étude de NatixisUn choix discutable au vu de la santé de l’économie de ces deux pays.

Depuis 2002, les flux de capitaux des non-résidents se dirigent plus volontiers vers le Royaume-Uni que vers la zone euro, que ce soit par des achats d’obligations ou d’actions.

Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro

Un choix pourtant surprenant sur certains aspects

Les indicateurs de la santé de l’économie du Royaume-Uni n’encouragent pourtant pas l’investissement. Le déficit public y est plus important qu’en zone euro et surtout, même une croissance forte ne permet pas de le résorber durablement.

Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro

Les raisons du choix des investisseurs

Le gouvernement de David Cameron mène une politique de réduction importante de la pression fiscale sur les entreprises, en réduisant un maximum les charges sociales, ce qui les rend beaucoup plus compétitives que leurs consoeurs du continent.

Les investisseurs préfèrent le Royaume-Uni à la zone euro

L’économie du Royaume-Uni est tirée par les services financiers. La City est la première place financière du monde. 6% des emplois britanniques proviennent des services financiers, contre 4% en zone euro.

Si la conjoncture économique au Royaume-Uni n’est pas beaucoup plus favorable que celle de la zone euro, les investisseurs font un pari sur l’avenir en misant sur le rétablissement prochain de l’économie britannique.

Lydie Berget