L’or : analyse fondamentale et graphique

L’or : analyse fondamentale et graphique




Depuis le début de la crise financière, le cours de l’or a volé de record en record, pour atteindre presque 1900 dollars l’once en septembre 2011. Depuis, le cours de l’or a marqué une pause, oscillant entre 1500 et 1800 dollars l’once. Essayons d’analyser quelles sont les perspectives d’évolution du cours de l’or, sur un plan fondamental puis graphique.

Analyse fondamentale

Pour faire une analyse fondamentale du marché de l’or, faisons un point sur la dynamique de l’offre et de la demande. Ensuite, faisons le point sur les facteurs conjoncturels qui influent sur le cours de l’or.

L’offre et la demande d’or

L’or : analyse fondamentale et graphique

La production d’or est stable d’une année sur l’autre ; autour de 4000 tonnes par an. La demande évolue selon les besoins de la bijouterie, de l’électronique, de l’industrie médicale, mais aussi des institutions financières (banques centrales) et des investisseurs.

Pays Production d’or (tonnes)
Chine 355
Australie 270
USA 237
Russie 200
Afrique du Sud 190
Pérou 150
Canada 110
Ghana 100
Indonésie 100
Ouzbékistan 90
Mexique 85
Papouasie Nouvelle-Guinée 70
Brésil 55
Chili 45
Autres 630

 

Source : World Gold Council, 2011

L’or comme protection contre la planche à billets

“Regardez, vous pourriez prendre tout l’or qui ait jamais été extrait du sol, et ça remplirait un cube de 20 mètres de côté. Au cours actuel de l’or, vous pourriez acheter toutes, et pas seulement une partie, les terres agricoles des Etats-Unis. En plus, vous pourriez acheter 10 Exxon Mobil, et garder 1000 milliards de dollars en cash. Ou alors vous pourriez avoir un gros cube de métal. Lequel choisiriez-vous ? Qu’est-ce qui produira plus de valeur ?”
– Warren Buffett.

L’or étant un actif improductif, on peut le considérer comme une monnaie, mais une monnaie qui ne peut pas être imprimée à volonté par les gouvernements. A ce titre, l’or joue un rôle de valeur refuge contre l’émission de trop grandes quantitiés de monnaie fiduciaire. Les programmes d’assouplissement quantitatif (QE) de la Fed n’étant rien d’autre que de la planche à billets, ils sont le principal facteur de hausse du cours de l’or.

Et pourtant, le quatrième programme de QE (QE4) n’a pas porté le cours l’or sur de nouveaux plus hauts (autour de 1900$). Le courant acheteur montre des signes de faiblesse : il n’y pas de nouveaux acheteurs d’or et ceux qui en ont déjà n’en achètent pas plus. En d’autres termes, les QE semblent déjà intégrés dans le cours de l’or.

Le cours de l’or facile à manipuler

Ajoutons à cela que le marché de l’or étant assez étroit, il peut facilement être manipulé par de gros intervenants, notamment les banques centrales. Cela sera un problème pour les day traders et les swing traders.

Conclusion

L’investisseur « fondamental » ne considèrera pas l’or comme un investissement productif mais seulement comme une monnaie « dure », pouvant servir d’assurance contre la planche à billets et la bêtise des gouvernements. A ce titre, il ne placera pas plus de 10% de ses avoirs en or. Comme le dit Jean-Marie Eveillard :

« Notre position sur l’or est fondée sur notre conviction que l’or est une réserve universelle de valeur. Nous pensons qu’une position de moins de 5% de nos actifs serait insignifiante et qu’une position de plus de 15% serait trop lourde de conséquences si nous nous trompons. »

Analyse graphique

L’or : analyse fondamentale et graphique Données hebdomdaires – Source : ProRealTime

Au 22 octobre 2012, l’or observe une progression annuelle de 10,04% (performance équivalente aux 10,23% de 2011)

Analyse de la tendance long terme

Sur une perspective long terme, le métal jaune continue sa progression régulièrement au sein d’un canal ascendant. La tendance demeure haussière tant que la borne basse de ce canal sera préservée (identifiée actuellement à 1620$). Tout contact avec ce niveau pourrait alors être interprété comme opportunité d’achat.

Moyen terme

A moyen terme l’once d’or fin évolue au sein d’un large intervalle de consolidation compris entre 1520$ et 1800$. Les cours marquent une pause au sein du mouvement haussier long terme.

L’échec à trois reprises à franchir la barre symbolique des 1800$ au cours des douze derniers mois montre une difficulté des opérateurs à acheter un point haut. Le mouvement acheteur s’essouffle et les 1800$ font depuis office de résistance majeure.

Cette configuration neutre incite à l’attentisme et une stratégie prudente consisterait à intervenir sur cassure de l’une de ces bornes.

Court terme

Le récent contact avec le niveau de résistance majeur à 1800$ a donné lieu à une vive réaction baissière. La tendance est baissière et l’objectif de ce mouvement se situe à 1640$ (correspondant au précédent plus haut du 06/06 et à l’extension du biais haussier LT).

En cas de poursuite du mouvement, les bornes basses de l’intervalle de consolidation moyen terme constitueront les objectifs suivants (respectivement 1570$ puis 1520$).

Un contact avec les bornes basses de l’intervalle de consolidation MT pourraient être interprétées comme opportunités d’achat.

Le seuil d’alerte à la baisse à moyen terme / long terme peut être situé dans un premier temps sous 1620$, puis sous 1520$.

A l’inverse, en cas de dépassement des 1800$, une nouvelle jambe de hausse sera attendue en direction des plus hauts historiques à 1920$.

Bien qu’il apparaisse de nombreux facteurs laissant penser qu’une baisse plus durable est probable (notamment le faible impact du récent QE sur la force du courant acheteur), tant que les niveaux clés n’auront pas été enfoncés, le scénario acheteur devrait être privilégié.

En cas d’enfoncement prolongé des 1520$, une tendance baissière long terme sera anticipée.

L’or : analyse fondamentale et graphique Données daily – Source : ProRealTime

  • Résistances : 1800$ (haut de range de consolidation), 1900$ (niveau psychologique), 1920$ (plus hauts historiques)
  • Supports: 1640$ (précédents plus hauts), 1620$ (biais haussier LT), 1570$ (borne basse du range MT), 1520$ (borne basse du range MT

Analyse technique par Nicolas Polo et analyse fondamentale par Laurent Curau

Note importante : Cette analyse n’est que l’opinion de son auteur et ne constitue en aucun cas un conseil pour prendre position sur les marchés.