L’Espagne appelée à acquitter une dette du XVIe siècle

L’Espagne appelée à acquitter une dette du XVIe siècle




L’Espagne appelée à acquitter une dette du XVIe siècle image

Le député polonais Marek Poznanski réclame à l’Espagne 57,4 millions d’euros au titre d’une dette datant du XVIème siècle. Déjà bien endettée, Madrid s’en serait bien passé.

Un peu d’histoire

Cette dette date du règne de Philippe II d’Espagne (1527-1598), qui emprunta à la reine de Pologne Bona Sforza (1494-1557) 430 000 ducats d’or pour couvrir les dépenses de la guerre contre la France. Plus tard, Philippe II fit empoisonner la reine pour éviter de devoir rembourser sa dette.

« Je suis bien conscient que ma demande puisse sembler incongrue, mais j’aimerais que cela fasse bien réfléchir les politiciens aux conséquences de prêter de l’argent à d’autres pays. » – Marek Poznanski, sur sa page Facebook.

Pourtant réclamée par la Pologne jusqu’au XVIIIème siècle, seul un dixième de la dette a été remboursé à ce jour. Le député polonais revient donc à la charge cinq siècles plus tard. Selon lui, un ducat contenait 3,5 grammes d’or. Au cours actuel de l’or, cette dette de 430 000 ducats équivaut donc à 57,4 millions de nos euros.

Vieux fonds de tiroirs

Et si la dette venait à être reconnue comme légitime, cela pourrait donner l’envie à d’autres de  ressortir les vieux dossiers.

En juin dernier déjà un député grec avait réclamé à l’Allemagne 1 000 milliards d’euros de dommages pour la seconde guerre mondiale. Demande farfelue, certes, mais symptomatique de caisses bien vides.

Remboursement improbable

D’après des juristes polonais interrogés dans la presse, il est peu probable que la Pologne revoie la couleur de son argent, car il y a prescription. Toutefois, le ministère polonais des affaires étrangères s’est dit prêt à étudier sérieusement la question.

Coralie Pierre