Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Diversifier vos placements via les trackers

Diversifier vos placements via les trackers




Le tracker est un outil financier simple et peu onéreux pour miser sur la croissance des pays émergents tout en bénéficiant des avantages fiscaux des PEA.

Diversifiez vous à moindre coût

Le tracker est un fond indiciel coté qui reproduit les performances d’un sous-jacent à l’identique. Ce sous-jacent peut être un indice de marché comme le Dow Jones, un indice de matières premières comme celui sur l’or, un indice d’un secteur comme la banque par exemple, ou une stratégie de gestion comme la gestion value ou la gestion alternative.

Comparé à des OPCVM classiques, les trackers ont deux avantages pour les investisseurs particuliers.

Simples à utiliser

Simples à utiliser, ils sont cotés en continu de 9h à 17h25 comme n’importe quelle action. Les trackers sont négociables à chaque instant de la séance boursière alors que l’OPCVM ne peut être négociée qu’une ou deux fois par séance.

Frais réduits

Peu onéreux, les trackers présentent des frais de gestion nettement réduits, généralement inférieur à 1%, contre 3% en moyenne pour une OPCVM d’un gérant professionnel. De plus, il n’y a pas de frais d’entrée qui sont de 2 à 3 % pour une OPCVM classique. L’investisseur doit simplement s’acquitter des coûts de transaction d’achat et de vente du tracker qui ne dépassent généralement pas 20 euros.

Par ailleurs, la plupart des trackers sont éligibles au PEA et même au sein de certaines assurances vie depuis l’année dernière. On peut ainsi utiliser les trackers pour se positionner sur des indices étrangers comme ceux des marchés émergents tout en bénéficiant des avantages fiscaux des PEA.

Profitez de la croissance des “BIC”

Via des trackers, je peux miser sur le potentiel de 3 des 4 pays formant les BRIC. Le Brésil, l’Inde et la Chine devraient jouer un rôle moteur dans la croissance mondiale des années à venir. Ces pays sont les nouveaux relais de croissance de nombreuses grandes entreprises françaises. Je pense par exemple à LVMH qui réalise plus d’un tiers de son chiffre d’affaires dans les pays émergents, la Chine générant à elle seule plus de 40% du chiffre d’affaires des pays émergents. Le groupe de luxe français est leader en Chine ; Hennessy détient 50% de parts de marché dans le cognac et Louis Vuitton de 40% dans la maroquinerie.

En revanche, je préfère éviter la Russie en raison de la faiblesse de son système bancaire, ses entreprises surendettées et ses infrastructures vétustes.

Positionnez-vous sur les pays les plus dynamiques

D’autres pays comme la Turquie, l’Indonésie et surtout la Corée du Sud sont aussi de bonnes pistes de diversification à réaliser via les trackers. Il est difficile et coûteux d’investir en direct dans ces pays. Il est encore plus fastidieux de devoir choisir une entreprise dans ces pays souvent méconnus.

Il est donc intéressant de se placer sur les grands indices de ces pays via un tracker. En achetant le tracker KRW de Lyxor, l’investisseur particulier peut investir un petit montant (une part de ce tracker vaut 25.4€ au 18 novembre 2010) en ne déboursant qu’une dizaine d’euros en frais transaction. L’investisseur peut alors s’exposer à moindre coût sur l’ensemble de l’indice MSCI Korea qui reprèsente 85% de la capitalisation boursière de Corée du Sud.

Louis Yang