Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
Les comportements innovants des jeunes en finance

Les comportements innovants des jeunes en finance




Les jeunes de 18-39 ans qui regroupent les générations Y et Z, d’après la récente enquête mondiale Legg Madon sur les investissements se distinguent de leurs aînés par leur appétence à l’automatisation. Cette génération qui comprend une large part de digital natives favorise le numérique dans la sphère privée comme dans la gestion de son patrimoine et fait confiance aux algorithmes que ce soit pour la recherche d’informations sur le web ou ses finances !

Les Millenials plus sensibles à l’attrait des roboadvisors

L’enquête mondiale sur les investissements de Legg Mason, menée auprès d’un panel de 5 370 investisseurs fortunés (High Net Worth Investors) dans 19 pays, de décembre 2015 à janvier 2016, nous apprend en effet que plus des trois quarts des investisseurs «Millenials» sont tout à fait ouverts et intéressés à l’idée d’avoir recours à des robo-advisors. Ce chiffre conséquent paraît plus important encore lorsque l’on sait que seulement un tiers des investisseurs de plus de 40 ans ne seraient pas opposés à l’idée de confier leurs placements à des outils de gestion de patrimoine automatisés. Cette réticence peut s’expliquer notamment par le fait que les investisseurs les plus âgés sont déjà clients de conseiller financier en gestion de patrimoine ou gèrent eux-mêmes leurs investissements. Dans un cas comme dans l’autre, il ne s’agirait pas de répondre à un besoin mais de remplacer une solution existante par une autre, ce qui évidemment ne suscite pas le même enthousiasme.

Les jeunes sont attirés par cette solution parce qu’ils ne possèdent pas de solutions simples adaptées à leurs besoins et leurs moyens. En effet, les robo-advisors permettent de faire baisser les coûts de la gestion de patrimoine et séduisent donc ceux qui ont encore des moyens limités, les fameux « Henry’s  » (« High earning, not rich yet »).

Pour en savoir plus sur la gestion de patrimoine automatisé, vous pouvez consulter notre article Votre prochain conseiller financier sera-t-il un robo-advisor ?

Une génération Y qui privilégie les ETF

Les jeunes de 18 à 39 ans sont des habitués des outils web. Même s’ils ne sont pas tous des génies du code et des hackers en puissance, ils sont à l’aise avec le numérique, le web, collectionnent les applis et, force est de constater, que leur degré de confiance dans des services automatisés est élevé. Google est leur ami ! Il n’est donc pas étonnant que la confiance qu’ils éprouvent dans des services financiers plus «robotisés» ou systématiques s’illustre aussi dans leur importante consommation d’ETF.

De fait, une écrasante majorité de «Millenials» : 97 % a investi dans des ETF. Les trackers représentent en moyenne 34 % de leurs portefeuilles quand il s’élève à seulement 29% du portefeuille pour 86 % d’investisseurs européens. Particularité française : les investisseurs «Millenials» de l’hexagone sont les plus investis en actions même si 86% des investisseurs français favorise malgré tout un accès traditionnel aux marchés, estimant que les autres méthodes d’investissement sont parfois plus risquées.

Pour en savoir plus sur les attentes de la génération Y en matière de rendement, vous pouvez consulter notre article Les jeunes et l’argent : les attentes de la génération Y

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.