Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
A la découverte de la Bourse d’Abidjan

A la découverte de la Bourse d’Abidjan




A la découverte de la Bourse d’Abidjan

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, les marchés financiers sont également en forte proportion au niveau du continent africain. Certes, la finance en Afrique n’a pas encore atteint la dimension hautement spéculative des autres places financières internationales, mais toujours est-il que le marché financier africain regorge d’institutions qui font des pieds et des mains pour impulser une nouvelle dynamique à la finance de marché. Au nombre de ces organismes faisant la promotion du marché des capitaux figure en bonne place la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM).

Cette institution financière spécialisée a vue le jour le 18 Décembre 1996 et a pleinement démarré ses activités le 16 Septembre 1998 avec un capital constitué par des acteurs économiques régionaux de l’Afrique de l’Ouest. L’une de ses particularité, c’est que cette bourse est commune est commune aux huit Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Son siège est situé à Abidjan en Côte d’Ivoire, et elle est représentée dans chaque Etat de l’UEMOA par une Antenne Nationale de Bourse (ANB). La BRVM a pour missions principales : l’organisation du marché boursier, la publication des transactions boursières, la diffusion des informations sur la bourse, la promotion et le développement du marché. Elle établit ses propres règlements et instructions qui doivent être conformes au Règlement Général de l’autorité de tutelle, à savoir, la Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF).

Les animateurs du marché

Les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) sont les principaux animateurs du marché. Elles bénéficient de l’exclusivité de la négociation des valeurs mobilières cotées à la bourse et assurent en grande partie la conservation des titres, pour le compte de leurs clients. Elles sont constituées en sociétés anonymes ayant le statut d’établissement financier. Pour transmettre leurs ordres à la bourse, les investisseurs ont l’obligation de passer par une SGI qui se chargera de leur affectation.

Les Sociétés de gestion de Patrimoine (SGP), sont des personnes morales qui, par le biais de placements et de négociations en bourse effectués par les SGI, interviennent de manière discrétionnaire dans la gestion des titres qui leur sont confiés sur la base d’un mandat de gestion établi avec leurs clients.

Les apporteurs d’affaires sont des personnes physiques ou morales qui transmettent les ordres de leurs clients aux SGI et/ou qui mettent en relation leurs clients avec les SGI ou les SGP pour l’ouverture d’un compte titres et pour les conseils en placement ou en gestion sous mandat.

Les Conseils en Investissements Boursiers ont pour rôle d’orienter le choix de leurs clients sans se substituer à eux quant à leurs décisions finales. Les Démarcheurs ont pour métier de faire des offres de service ou de donner des conseils, de façon habituelle, en vue de susciter la souscription, l’achat, l’échange, la vente de valeurs mobilières ou la participation à des opérations sur ces valeurs.

Les Conservateurs sont représentés par certaines banques de l’UEMOA habilités à exercer les activités de teneurs de compte et de compensateurs pour le compte des clients.

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), parmi lesquels l’on retrouve les Sociétés d’investissement à Capital Variable (SICAV) et les Fonds Communs de Placement (FCP).

Le fonctionnement du marché boursier

Les transactions à la BRVM porte sur deux catégories de titres ; à savoir les actions et les obligations. Le marché des actions est composé de deux compartiments. Pour être admissible au premier compartiment de la cote, l’entreprise candidate devra au préalable remplir les conditions suivantes :

  • Etre constituée sous la forme juridique de Société anonyme
  • Présenter une capitalisation boursières d’au moins 500 millions de FCFA
  • Avoir une marge nette sur chiffres d’affaires de 3% au moins pendant chacune des trois dernières années d’exercice
  • Présenter 5 années de comptes certifiés
  • Diffuser dans le public au moins 20% de son capital dès l’admission en Bourse
  • S’engager à publier dans le Bulletin Officiel de la Cote, les estimations semestrielles de chiffres d’affaires et de tendances des résultats

Est admissible au second compartiment des actions, tout titre de capital répondant aux conditions ci-dessous :

  • l’entreprise doit être une société anonyme
  • Présenter une capitalisation boursière d’au moins 200 millions de FCFA
  • S’engager à diffuser dans le public au moins 20% de son capital dans un délai de deux ans à compter de l’admission en Bourse, ou 15% en cas d’introduction par augmentation de capital
  • S’engager à publier dans le Bulletin Officiel de la Cote, les estimations semestrielles de chiffres d’affaires et de tendance de résultats

Concernant le marché des obligations, il est composé d’un compartiment unique dont les conditions d’admission se résument à deux points majeurs :

  • Le nombre minimal de titres à l’émission doit être au moins égal à 25 000 titres
  • La valeur nominale de l’émission doit être d’au moins 500 millions de FCFA.

Il convient de retenir au niveau du mécanisme de cotation que la BRVM organise une séance de cotation par jour ouvré, de 8h30 GMT à 12h30 GMT, avec un fixing unique à 10h45 GMT, dans un marché centralisé et dirigé par les ordres de bourse. Les cotations et négociations sont automatiquement générées par le système de Cotation électronique Décentralisé.

Les entreprises cotées

Sur le marché le plus actif, c’est-à-dire le marché des actions, ce sont au total 38 entreprises qui figurent sur la liste de celles inscrites à la cote. Parmi elles l’on pourrait citer Solibra de Côte d’Ivoire, la Sonatel du Sénégal, l’Onatel du Burkina Faso, la banque BOA du Niger, et plusieurs autres sociétés. La BRVM publie deux indices boursiers principaux :

* le BRVM 10 : composé des 10 titres les plus actifs * le BRVM Composite : représenté par l’ensemble des actions ordinaires cotées.

Par ailleurs, le BRVM 10 est révisé quatre fois par année (le premier lundi de janvier, avril, juillet et octobre) et le BRVM COMPOSITE après chaque nouvelle inscription à la cote, de manière à être adaptés à l’évolution du Marché Financier Régional.

La base de chacun des deux indices a été établie à 100 points lors du démarrage des activités de la BRVM le 16 Septembre 1998. A la date du Jeudi 12 Novembre 2009, ces deux indices cotaient respectivement 142.59 et 130.27 points. Un Bulletin Officiel de la Cote (BOC) est produit chaque et mis chaque jour de cotation à la disposition de tous les investisseurs. La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières est actuellement dirigée par Monsieur Jean Paul Gillet, un ancien cadre des banques Louis Dreyfus et Société Générale.

Loh Damas
Analyste financier indépendant
Ingénieur conseil en finance