Livret épargne Distingo sans risque 3% pendant 3 mois + 40€ offerts*
3 mesures (qui fâchent) pour que la France retrouve son triple A

3 mesures (qui fâchent) pour que la France retrouve son triple A




3 mesures (qui fâchent) pour que la France retrouve son triple A image

Le Canada a eu besoin de dix ans pour récupérer son triple A. La France peut le faire plus rapidement si elle prend les quatre mesures suivantes.

Légaliser le cannabis

La première mesure qui permettrait d’augmenter les rentrées fiscales est la légalisation du cannabis comme c’est le cas en Hollande. En permettant sa consommation dans certains endroits comme les coffee shops aux Pays-Bas, l’état français peut imposer des taxes très importantes et surveiller mieux les transactions avec le cannabis. Par ailleurs, cette mesure augmentera l’attractivité de la France comme destination touristique au profit d’Amsterdam.

Légaliser la prostitution

La France peut emprunter une autre mesure de l’Allemagne et des Pays-Bas. En légalisant la prostitution et en fournissant de bonnes conditions de travail pour les professionnelles de ce métier, la France économisera des ressources importantes sur la répression et encaissera des impôts considérables. Cette mesure aussi profitera à Paris comme une destination touristique avec un quartier similaire à celui qui existe à Amsterdam, ou aux maisons closes en Allemagne.

Favoriser le secteur financier

Au lieu d’introduire une taxe financière, la France devrait œuvrer pour attirer les institutions financières étrangères comme le fait le Luxembourg, le troisième plus riche pays au monde en termes du PIB par tête. Cette mesure aura certainement un impact très positif sur l’économie française en boostant ses recettes fiscales et en créant des emplois spécialisés.

Pour réussir, la France devra stabiliser le climat fiscal comme le fait le Luxembourg au lieu de modifier continuellement son code fiscal.

Réformer le système éducatif sur le modèle finlandais

La dernière mesure est beaucoup plus prosaïque par rapport aux trois mesures précédentes. La France pourrait adopter l’approche finlandaise à l’éducation dont le système éducatif est considéré comme le plus efficient au monde.

Le système français, trop rigide, théorique et individualiste, n’est pas propice à l’innovation à l’échelle importante. Il faut privilégier l’expression orale, le travail en groupe, l’étude des cas pratiques et l’application immédiate de la théorie à la vie réelle. Comme c’est le cas en Allemagne, il faut développer l’apprentissage pour répondre mieux aux besoins des employeurs.

Conclusion

Les trois premières mesures sont certes controversées, mais elles le sont surtout au plan moral. Pourtant, si l’on regarde l’expérience des pays qui ont gardé leurs triples A, ces mesures ont été très bénéfiques.

Au lieu d’augmenter les impôts jusqu’au niveau confiscatoire, la France qui a une très faible marge de manœuvre fiscale, devrait se libéraliser en légalisant certaines activités jusque-là interdites.

Un tel changement ne peut se produire que via l’amélioration du système éducatif dans lequel la France devrait investir plus intelligemment. L’austérité, qui ne résout pas les problèmes structurels et réduit fortement la croissance, n’est pas une solution miracle. La libéralisation économique, elle, l’est.

Mariya Solovyeva