Quels critères d’éligibilité d’un rachat de crédit ?

Le 29 mars 2019

bourse-valeur-turbo-societe-generale

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Le regroupement de crédit est une solution financière par laquelle un établissement bancaire rachète vos précédents crédits. Cela permet de regrouper plusieurs prêts en un seul, réduire vos mensualités et peut dans certains cas fournir une trésorerie supplémentaire pour financer de nouveaux projets. Le rachat de crédit ne doit pas être confondu avec le rachat de prêt immobilier seul, qui consiste à renégocier les termes de son crédit pour notamment en faire baisser le coût, le taux, etc. Mais comment mettre toutes les chances de son côté pour que la demande de rachat de prêts soit acceptée ? Voici quelques pistes pour y arriver.

Les conditions financières de l’emprunteur

eligibilite-rachat-credit

L’absence de dossier de surendettement

C’est un critère primordial. Vous ne pouvez pas avoir droit au rachat de crédit si vous avez saisi la commission de surendettement. Votre demande risque de connaître un refus si vous êtes inscrit au Fichier Central des Chèques (FCC), au Fichier national des incidents de remboursement de crédit aux particuliers (FICP) ou au Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI), à moins que vous soyez propriétaire d’un bien immobilier, auquel cas, la banque pourra vous proposer un rachat de crédit hypothécaire. Les banques peuvent alors reconsidérer la situation et vous accorder un rachat de crédit à certaines conditions. Attention cependant, le plus souvent, vous devrez accepter des taux de rachat de crédit plus élevés et une durée de prêt plus courte.

Régularité des revenus et bonne gestion financière

Comme lors d’une demande de crédit classique, la banque analyse la situation de l’emprunteur qui souhaite opérer un rachat de prêt. En premier lieu, ce sont ses revenus qui sont vérifiés. Les banques apprécient les situations stables. Un salarié en CDI, un fonctionnaire, ou même un retraité qui touche des cotisations fixes sont des profils qui rassurent sur la capacité de remboursement.
Néanmoins, il est possible de demander un rachat de crédit même si vous n’avez pas de CDI. Il suffit pour cela de :

  • Fournir 3 bilans positifs de votre entreprise si vous êtes à la tête de votre propre société ;
  • Solliciter un co-emprunteur disposant d’un CDI ;
  • Garantir l’opération de rachat de crédit grâce à la mise en hypothèque d’un bien dont vous êtes propriétaire ;
  • Demander à une tierce personne en CDI de se porter caution. Celle-ci est sollicitée pour le paiement des mensualités dès que l’emprunteur se trouve en difficulté de remboursement.

Un besoin de réduire ses mensualités en contractant un rachat de crédit peut signifier que la situation financière est un peu « tendue » du fait du poids des différents crédits en cours, ce dont la banque peut avoir conscience en examinant votre dossier. Toutefois, les relevés de compte sont également épluchés afin de vérifier la bonne gestion de votre budget. De plus, comme pour un crédit classique, la banque exige une assurance emprunteur dans le cas d’un rachat de crédit incluant un prêt immo. L’assurance est néanmoins facultative pour les crédits conso.

Taux d’endettement et reste à vivre

En général, le but du rachat de crédits est de retrouver un reste à vivre plus important en baissant le montant des mensualités, ce qui aboutit mécaniquement à une baisse du taux d’endettement. Aussi, il faut être bien sûr que cette opération ne va pas fragiliser davantage votre situation financière. Pour cela, la banque calcule votre taux d’endettement obtenu après rachat. En général, on considère que celui-ci ne doit pas dépasser les 33 % du revenu disponible. Le reste à vivre est également pris en considération car même si le taux d’endettement ne dépasse pas les 33 % et que le reste à vivre est trop faible, la demande est refusée. Tout dépend donc de la situation particulière de l’emprunteur et de l’effet que peut avoir le rachat de crédit sur son budget mensuel notamment.

Le nombre et les types de prêts à regrouper

Plus vous avez de crédits à racheter plus le risque de refus augmente

Un trop grand nombre de crédits diminue les chances de voir votre dossier accepté. C’est pourquoi il est nécessaire d’assainir votre situation financière surtout lorsque vous sollicitez une trésorerie, car cela implique inévitablement un endettement supplémentaire. Par ailleurs, selon la nature du rachat de crédit que vous souhaitez entreprendre, les conditions d’octroi changent.

Le regroupement de crédits à la consommation

Le rachat de crédit conso peut regrouper les prêts affectés et non affectés. Vous pouvez également vous en servir pour solder votre découvert bancaire ou régler vos impôts. Pour que votre demande soit acceptée, vous devez regrouper deux crédits ou dettes conso (et les sommes empruntées doivent être comprises entre 5 000 et 90 000€). Vous pouvez même regrouper uniquement deux dettes ou bien demander le regroupement d’un seul crédit en cours avec une trésorerie complémentaire, par exemple pour financer des travaux. Il est possible d’inclure un prêt immobilier dans votre rachat de crédit conso, uniquement si la part du prêt immobilière représente moins de 60 % du montant total à financer.

Le rachat de crédits hypothécaire

Vous souhaitez regrouper votre prêt immobilier et un ou plusieurs crédits à la consommation pour obtenir une mensualité unique, voire en modifier le montant ? Le rachat de crédit est la solution.

Attention tout de même car votre demande de refinancement sera automatiquement refusée si le bien acquis grâce au crédit immobilier que vous souhaitez racheter, est en construction. En effet, une expertise est nécessaire pour évaluer le bien, ce qui est impossible à réaliser s’il est inachevé. Dans le cadre d’un rachat de crédit hypothécaire, c’est-à-dire un regroupement de prêts dans lequel la part du crédit immobilier représente plus de 60 % du montant total des sommes empruntées (crédit conso inclus), une hypothèque est exigée comme garantie. Le taux d’intérêt appliqué à ce type de rachat de prêts est le taux immobilier du regroupement de crédits par différence au taux conso du rachat de crédits.

À noter : le taux du rachat de crédits conso est généralement plus élevé que celui du rachat de crédit hypothécaire, ce qui implique donc un endettement plus important. Veillez donc à réaliser un rachat de crédits au moment opportun.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


changer-banque-transfert-compte-placement
stars-celebrites-investir-bourse
produit-bourse-investir-placement
sodexo-bourse