Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Les valeurs à la traîne du CAC40

Les valeurs à la traîne du CAC40




Le CAC 40 se rapproche de ses sommets de 2007, mais toutes les valeurs de l’indice ne sont pas concernées par la hausse. Café de la Bourse a identifié les actions injustement délaissées et celles à continuer d’éviter.

4543,280 points, c’est le niveau atteint par le CAC40 en clôture du vendredi 13 juin. Il faut remonter à septembre 2005 pour retrouver un tel prix dans une tendance haussière. Entamée sérieusement en juin 2012, la phase de hausse actuelle fait suite à des plus bas inférieurs à 3000 points connus fin 2011. Mais la hausse d’envergure débutée en mars 2003 partait d’encore plus bas : environ 2500 points. Elle s’est poursuivie jusqu’à des sommets de plus de 6000 points en mai 2007.

Il reste donc une certaine marge avant de retrouver de tels niveaux, mais certaines valeurs du CAC 40 auront encore plus de mal que d’autres à les atteindre. Nous vous présentons les 9 valeurs du CAC40 qui enregistrent une performance négative depuis le début de l’année (au 13 juin 2014). Nous précisons pour chacune les scores obtenus sur nos habituels critères d’analyse fondamentale*  afin de nous prononcer favorablement ou défavorablement pour un investissement de moyen-long terme.

Airbus Group (AIR NL0000235190)

  • Secteur d’activité : aéronautique
  • Capitalisation : 40,11 Mds€
  • PER : 24,26
  • Rendement : 1,46%
  • Ratio de liquidité : 0,97
  • Total dettes/total actif : 6,24%
  • Marge bénéficiaire nette : 2,49%
  • Taux de croissance moyen des bénéfices sur 5 ans : 1,39%
  • Performance boursière en 2014 : -8,12%

Le deuxième plus important fabricant d’avions dans le monde (après Boeing) a annoncé le 11 juin avoir perdu un contrat avec Emirates portant sur l’achat d’appareils pour 16 milliards de dollars (plus grosse annulation de commande dans la vie du groupe). Mais peu avant, Airbus avait annoncé des profits en hausse de 93% sur le premier trimestre 2014 (par rapport au premier trimestre 2013). Sur un an, la performance boursière reste largement positive. Une baisse notable du PER pourrait constituer un argument pour prendre position.

Notre avis : favorable au regard de l’endettement maîtrisé, mais conditionné à une baisse du PER.

Alcatel Lucent (ALU FR0000130007)

  • Secteur d’activité : équipements de télécommunication
  • Capitalisation : 7,81 Mds€
  • PER : NC, mais il est resté prohibitif sur les 5 dernières années
  • Rendement : NC
  • Ratio de liquidité : 1,42
  • Total dettes/total actif : 28,14%
  • Marge bénéficiaire nette : -7%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : -6,33%
  • Performance boursière en 2014 : -11,91%

Un simple coup d’oeil aux fondamentaux suffit à comprendre que la société Alcatel Lucent va mal. L’actualité nous donne également des signaux négatifs (suppressions de postes, fermeture de sites) depuis 2012 et même depuis la fusion entre Alcatel et Lucent Technologies en 2006. Entreprise endettée, non rentable, chère et peu performante, elle ne suscite guère la confiance, pas même celle de son Directeur général, Michel Combes, qui affirmait encore il y a quelques mois que la société pouvait disparaître et n’avait pas gagné d’argent depuis la fusion…

Notre avis : défavorable en raison de l’historique récent de l’entreprise et du manque de perspectives.

Arcelor Mittal (MT LU0323134006)

  • Secteur d’activité : matériaux de base
  • Capitalisation : 18,40 Mds€
  • PER : 24,45
  • Rendement : 1,31%
  • Ratio de liquidité : 1,35
  • Total dettes/total actif : 19,87%
  • Marge bénéficiaire nette : -3%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : -0,15%
  • Performance boursière en 2014 : -14,8%

Alors que beaucoup d’analystes misaient sur cette valeur fin 2013, Arcelor Mittal est en nette baisse depuis le début de l’année. Le n°1 mondial de la sidérurgie peine à séduire en dépit du relèvement de l’appréciation de Standard & Poor’s à la mention “conserver” et les positions à la vente ont gagné du terrain entre avril et mai. Goldman Sachs a quant à elle abaissé son appréciation du titre de “conserver” à “vendre”.

Notre avis : défavorable étant donné le niveau d’endettement et l’absence de bénéfices.

AXA (CS FR0000120628)

  • Secteur d’activité : banque
  • Capitalisation : 44,22 Mds€
  • PER : 10,60
  • Rendement : 4,38%
  • Ratio de liquidité : NC
  • Total dettes/total actif : 1,37%
  • Marge bénéficiaire nette : 3,83%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 3,25%
  • Performance boursière en 2014 : -10,56%

Le bancassureur peine en Bourse, mais présente des fondamentaux corrects. Très présent aux Etats-Unis, il devrait bénéficier de la reprise qui s’y confirme ainsi que des perspectives favorables (lire Allocation d’expert “Vision positive sur le japon et les émergents”) aux sociétés financières au Brésil, l’un de ses principaux marchés en Amérique latine. De plus, son prix et son rendement sont attractifs.

Notre avis : favorable au regard du PER attractif, du rendement généreux et de la marge correcte.

BNP Paribas (BNP FR0000131104)

  • Secteur d’activité : banque
  • Capitalisation : 64,01Mds€
  • PER : 13,50
  • Rendement : 2,91%
  • Ratio de liquidité : NC
  • Total dettes/total actif : 4,63%
  • Marge bénéficiaire nette : 9,89%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 16,09%
  • Performance boursière en 2014 : -9,09%

Empêtrée dans un contentieux avec le régulateur bancaire américain, BNP Paribas peine à performer en Bourse cette année, contrairement au Crédit Agricole notamment. L’entreprise reste saine et bénéficiaire, même si sa marge nette reste en dessous de sa moyenne sur 5 ans.

Notre avis : défavorable en attendant le règlement des contentieux aux Etats-Unis.

Carrefour (CA FR0000120172)

  • Secteur d’activité : grande distribution
  • Capitalisation : 18,25 Mds€
  • PER : 18,89
  • Rendement : 2,36%
  • Ratio de liquidité : 0,84
  • Total dettes/total actif : 21,19%
  • Marge bénéficiaire nette : 1,34%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 0,08%
  • Performance boursière en 2014 : -8,89%

Peu performant en Bourse à la fois en 2014 et sur 3 et 5 ans, le titre Carrefour conserve un prix assez élevé. Le groupe apparaît assez endetté et peu bénéficiaire, mais les analystes tablent sur un objectif de cours d’au moins 29€ à 3 mois, comparé au niveau actuel de 26€ environ.

Notre avis : défavorable du fait d’un PER et d’un endettement trop élevés, ainsi que d’une marge insuffisante.

Publicis (PUB FR0000130577)

  • Secteur d’activité : publicité
  • Capitalisation : 12,89 Mds€
  • PER : 17,67
  • Rendement : 1,74%
  • Ratio de liquidité : 0,86
  • Total dettes/total actif : 5,03%
  • Marge bénéficiaire nette : 11,56%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 10,58%
  • Performance boursière en 2014 : -6,25%

Après une puissante remontée entamée en 2009, l’action Publicis cède du terrain depuis le mois de mars. Même l’annonce officieuse d’un contrat publicitaire avec Facebook n’a pas suffi à faire repartir fortement le titre. La société demeure largement bénéficiaire et assez peu endettée, mais le PER semble un peu dissuasif.

Notre avis : défavorable à cause du prix comparé à la performance boursière.

Safran (SAF FR0000073272)

  • Secteur d’activité : aérospatial et défense
  • Capitalisation : 22,94 Mds€
  • PER : 16,23
  • Rendement : 2,28%
  • Ratio de liquidité : 1,03
  • Total dettes/total actif : 14,14%
  • Marge bénéficiaire nette : 8,76%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 6,36%
  • Performance boursière en 2014 : -2,75%

L’équipementier de haute technologie souffre indirectement de l’annulation de la commande d’Emirates pour Airbus puisqu’il fournit à la compagnie aérienne certains de ses moteurs. Mais la majorité de son chiffre d’affaires provient des Etats-Unis, en meilleure forme économique que l’Europe. Nombre d’analystes plaident d’ailleurs pour une hausse du cours dans les prochains mois.

Notre avis : favorable au regard d’un PER inférieur à celui du secteur (25), du rendement et surtout, de la marge bénéficiaire.

Vallourec (VK FR0000120354)

  • Secteur d’activité : matériaux de base
  • Capitalisation : 4,14 Mds€
  • PER : 15,53
  • Rendement : 2,37%
  • Ratio de liquidité : 1,50
  • Total dettes/total actif : 23,59%
  • Marge bénéficiaire nette : 5,29%
  • Marge bénéficiaire nette moyenne sur 5 ans : 7,96%
  • Performance boursière en 2014 : -13,64%

Le titre Vallourec est en mauvaise posture sur tous les horizons de temps depuis 5 ans. La société a annoncé le 11 juin des prévisions de chiffre d’affaires en baisse et s’apprête à laisser sa place (le 20 juin) à Valeo au sein du CAC40. Un dernier sprint avant le retrait semble peu probable.

Notre avis : défavorable pour cause d’endettement excessif et d’une marge inférieure à la moyenne des cinq dernières années.

Les informations ci-dessus sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

* Pour un investissement de moyen-long terme, nous recommandons de sélectionner des sociétés présentant les caractéristiques suivantes :

  • Capitalisation : supérieure à 1 million d’euros.
  • Price earning ratio : entre 0 et 15.
  • Ratio de liquidité (actifs courants/dettes courantes) : > 2
  • Total dettes/total actif : <10%
  • Marge bénéficiaire nette : > 8%
  • Taux de croissance moyen des bénéfices sur 5 ans : > 3%

 

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.