Sentiment des investisseurs en février

Le 04 février 2013

professionnel-finance-graphique

Risk On

Le bureau d’analyse comportementale 2Bremans note que les analystes sont restés sur leur lancée de la fin d’année 2012 en conservant majoritairement un biais haussier sur la période. Confortés par des publications de résultats d’entreprises US globalement supérieurs aux attentes, les intervenants ont profité des quelques trous d’air pour travailler leurs positions longues.

Les volumes restant faibles, les capacités de relais haussiers demeurent grandes et les analystes baissiers, n’osant pas aller contre la tendance, ont fini par lâcher prise. Seules les dernières séances de consolidation, avec l’échec du franchissement des 3800 points, leurs ont redonné un peu d’espoir.

Il faut noter que nous n’avons pas observé de surchauffe haussière sur l’indicateur 2Bremans depuis plusieurs mois, il n’y a donc aucun excès d’optimisme à l’achat.

Faits marquants

Le comportement des investisseurs est resté sous l’emprise des publications d’entreprises et des indicateurs macro-économiques. Avec près de 67% des annonces de résultats supérieures aux attentes, l’amélioration de la conjoncture semble se confirmer pour les groupes ayant une forte diversification géographique de leur chiffre d’affaires.

Du côté de la macro-économie, plusieurs éléments intéressants à noter :

  • Une adjudication espagnole particulièrement réussie et qui confirme ainsi le retour de la confiance des investisseurs concernant la situation financière de l’Espagne
  • Une nette amélioration du climat des affaires en Europe, notamment en Allemagne
  • Une activité manufacturière qui repart de l’avant aux US et en Asie
  • Une volonté à toute épreuve de la part du gouvernement Japonais qui souhaite faire baisser la valeur du Yen afin de relancer l’économie
  • Une confirmation de la politique monétaire accommodante aux US qui ne sera remise en cause tant que le taux de chômage reste supérieur à 6.5%.
  • Une contraction du PIB US sur le T4 (-0.1% annoncé contre 1.1% attendu)

Notre avis pour le mois de février

Le potentiel haussier reste grand même si une temporisation du marché est possible au début du mois. Cette dernière pourrait permettre à plusieurs gérants de rentrer sur le marché, marquant ainsi le retour des volumes sur la place parisienne.

On note également que le niveau des 3720 points est fréquemment cité comme niveau-clé dans les supports importants. Son franchissement entrainerait une correction de  l’indice vers un autre niveau très surveillés par les analystes : les 3640 points.

Les acteurs de marché restent globalement positifs en ce début d’année et le niveau des 4000 points semble être le saint Graal aussi bien pour les chartistes que pour les fondamentalistes. Les données issues de nos indicateurs démontrent une poursuite des velléités acheteuses constatées depuis maintenant 3 mois, signe d’une confiance des investisseurs dans le fait de trouver des relais haussiers à court terme.

Il conviendra de profiter des mouvements intraday et de respecter l’adage the trend is your friend pour profiter du regain d’intérêt des investisseurs étrangers pour le marché français, considéré comme sous acheté par rapport aux indices américains et Allemands.

Guillaume Dumans

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading investir en bourse conseil
Crypto monnaie NFT-investissement-avenir

Les NFT : un investissement d’avenir ?

Alors que la popularité des jetons non fongibles (NFT) explose, de nombreux régulateurs cherchent à encadrer ce nouvel actif à la mode. Récemment, le député […]

Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Produits Financiers