Rejoignez eToro qui propose le crypto-trading depuis 2013. Votre capital est à risque*
Qui va croquer la blonde Alice ?

Qui va croquer la blonde Alice ?




Qui va croquer la blonde Alice ?

Depuis début du mois de janvier 2008, le secteur des fournisseurs d’accès Internet (FAI) est en pleine effervescence. En effet, Telecom Italia a annoncé la vente de sa filiale Alice, qu’il détient à  100%.

Alice est le dernier FAI indépendant du marché français. Il a réussi à  y imposer son nom: qui ne connaît pas la blonde Alice ? Mais en dépit de ses efforts marketing, l’entreprise reste sérieusement déficitaire. Alice devrait afficher des pertes opérationnelles d’environ 150 millions d’euro en 2007. Son prétendant aura donc besoin d’avoir les poches bien pleines. Qu’à  cela ne tienne, fort de ses 900 000 abonnés qui constituent la dernière manne disponible sur le marché français, Alice est au centre de toutes les attentions.

Quatre prétendants d’appelés, un seul élu !

Qui va croquer la blonde Alice ?

Iliad (ILD), le novateur, ne veut pas se laisser distancer. Malgré sa petite taille par rapport aux autres mastodontes du secteur, la maison mère de Free reste un acteur incontournable. Numéro 3 du secteur avec 20% de parts de marché, Free est leader en terme d’innovation, comme en atteste sa fameuse Freebox à  29.99€ par mois, formule copiée par tous ses concurrents. Néanmoins, Iliad risque de manquer de fonds sur le dossier Alice.

Numéricable, le challenger, souhaite devenir un solide numéro 4 du secteur. Le groupe aurait déjà  proposé 650 millions euro pour s’offrir Alice. Telecom Italia, qui valorise sa filiale à  700 millions d’euro, n’aurait pas encore dit oui.

Neuf Cegetel (NEUF), champion de la croissance externe, est favori sur le dossier grà¢ce à  ses larges réserves financières. Certains analystes estiment que le mariage d’Alice et Neuf serait celle qui dégagerait les plus grandes synergies sur l’activité haut débit. Le groupe a déjà  avalé Club Internet et ses 600 000 abonnés pour 425 millions d’euro. Avec Alice à  son bras, Neuf Cegetel pourrait même aller chatouiller Orange, leader incontesté du secteur en France avec 49% du marché. Néanmoins, l’offre de rachat de Neuf Cegetel par SFR va-t-elle poser un problème sur le dossier Alice ?

Le nouvel entrant Bouygues (EN) n’a pas encore dit son dernier mot. L’opérateur de téléphonie mobile avait déjà  tenté de rentrer sur ce marché via une offre infructueuse sur Tiscali et pourra, en cas de succès de l’opération Alice, lancer ses propres forfaits internet haut débit, au lieu de passer par une alliance avec Neuf Cegetel, filiale de … SFR !

Dans un contexte de forte concentration, le quasi-million d’abonnés d’Alice pourrait engendré une redistribution des cartes dans le secteur des FAI. Il faudra notamment surveiller Neuf Cegetel, dont l’action est resté stable depuis le début de l’année 2008, alors que le titre Iliad, lui, a perdu plus de 18%. L’action Bouygues, qui résiste bien à  la crise, pourrait profiter de cette stratégie de positionnement sur ce marché très porteur.