Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Où placer son argent ?

Où placer son argent ?




La crise dite “grecque” est en fait une crise de la dette, des déficits budgétaires et plus généralement des obligations. Nous avons brutalement basculer des plans de relances et/ou stimuli au surendettement et aux plans de rigueur et/ou d’austérité. Les obligations sont délaissées, exceptées celles des Etats allemand, américain et japonais.

Cette crise est en réalité plus grave que les précédentes, c’est peut-être la crise la plus grave. Les Etats ne peuvent plus rien faire d’autre que des plans d’austérité et ne peuvent plus faire de relance, pourtant nécessaire. Seules les banques centrales peuvent encore faire quelque chose, mais quoi et jusqu’où ?

Elles peuvent maintenir bas les taux directeurs à court terme, et acheter des obligations pour maintenir bas les taux moyens et longs, en faisant tourner la planche à billets. Je prévois que les choses vont continuer à se dégrader, surtout dans les pays non-émergents, que les prévisions vont être revues à la baisse et que ces pays vont continuer à s’enliser.

Alors, comment gérer un capital dans ces circonstances difficiles, ce qui nous concerne tous, plus ou moins. Je pense qu’il est peut-être déjà un peu tard pour investir dans les obligations de l’Etat allemand, et un peu tôt pour investir dans les actions des pays émergents.

Dans l’immédiat, mieux vaut rester liquide, par exemple en dollar australien dont le taux d’intérêt est de 4,5%, ce qui n’est pas mal par les temps qui courent, et se préparer à investir dans les actions des pays émergents, surtout ceux qui augmentent leurs taux directeurs, ce qui indiquent qu’ils sont entrés dans une phase de croissance durable.

Attendons que toutes les mauvaises nouvelles soient dans les cours, et espérons un découplage autre que celui du composite de Shanghaï.