La nouvelle tempête politique est en marche

Le 19 mars 2013

Que ce soit aux États-Unis, en Italie, ou au Japon, les récents faits politiques tendent tous vers une instabilité sur les marchés. Entre guerre des monnaies et crise budgétaire, la prudence est de mise pour les séances à venir. Décryptage avec Daniel Gravier de XTB.

Deuxième volet du Fiscal Cliff US

On se souvient aisément du psychodrame qui a alimenté l’actualité financière des dernières semaines de 2012 autour du fiscal cliff US. Sous l’impulsion du Président Obama, le Congrès américain avait trouvé un « pansement » provisoire à l’hémorragie budgétaire. Comme prévu, le deuxième volet de ces négociations entre Républicains et Démocrates marquera le mois de mars 2013 avec en ligne de mire l’échéance du 27 mars, date à laquelle les services jugés « non essentiels » de l’administration américaine seront automatiquement fermés. Mardi, Barack Obama a refusé la proposition républicaine visant  à réduire, sans hausse d’impôts, de 4 600 milliards de dollars le déficit budgétaire américain en l’espace de 10 ans.

Les coupes budgétaires auraient été telles, selon le camp démocrate, que la première puissance économique mondiale serait entrée en récession, entrainant avec elle la croissance mondiale. Le déficit budgétaire américain a dépassé pour la première fois de son histoire le cap des 16.000 milliards de dollars début 2013. Pour le réduire, l’une des pistes adoptées au 31 décembre 2012 fut la taxation des foyers américains dont les revenus annuels sont supérieurs à 450 000 dollars. Les Républicains, ayant perdu beaucoup de terrain durant les négociations du « premier acte », devraient logiquement peser de tout leur poids durant les prochains débats au Congrès en guise de revanche. Barack Obama doit les rencontrer dans le courant de la semaine au Capitole.

Le « Coluche italien » ne fait pas rire les marchés

L’impasse politique en Italie se rapproche à grands pas ! Les 24 et 25 février derniers ont eu lieu dans le pays des élections législatives qui n’ont permis de définir aucun vainqueur pouvant facilement former un gouvernement. Beppe Grillo, le « Coluche italien » a réussi à s’imposer comme troisième force politique italienne via son « Mouvement 5 étoiles ». Ses détracteurs l’accusent de populisme et de n’avoir aucune expérience politique. Les négociations entre le président de la République Giorgio Napolitano et les responsables politiques italiens sont en cours, et Beppe Grillo a d’ores et déjà annoncé vouloir prendre la tête de ce nouveau gouvernement.

En réponse à ce risque d’instabilité et à l’aggravation de la situation économique italienne, l’agence de notation Fitch Rating’s a dégradé la semaine dernière la note souveraine italienne de A- à BBB+ en lui adossant une perspective négative. S’il est quasi-sûr que Beppe Grillo n’obtiendra pas gain de cause, de nouvelles élections législatives pourraient être organisées dans les semaines à venir si aucun consensus n’est trouvé. En pleine cure d’austérité, l’Italie se serait bien passée d’un tel risque pour sa stabilité politique et pour sa gouvernance budgétaire…

Le Japon relance la guerre des monnaies

Seul pays du G20 à avoir récemment décidé d’une forte dévaluation compétitive de sa devise, le Japon assume à demi-mots la guerre des monnaies dans laquelle il s’est lancé. Shinzo Abe, le nouveau premier ministre nippon avait pourtant prévenu ses partenaires : la dévaluation du yen est une priorité. Depuis son ascension au pouvoir en décembre dernier, la valeur du yen a chuté de 13% face à celle du dollar américain. En six mois, ce recul est de 17% face au dollar et de 25% face à l’euro.

Le but de la manœuvre est de faciliter les exportations nippones, vitales pour l’économie de l’archipel, au détriment des partenaires du Japon. La Commission européenne a notamment mentionné qu’au-dessus de 1,45 euro pour 1 dollar américain, les difficultés économiques seraient exacerbées pour la zone euro. Cette récente dévaluation a fait monter l’euro jusqu’à 1,37 et a provoqué les premières réactions de la classe politique européenne, impuissante face à la situation puisqu’officiellement, la valeur de l’euro ne dépend d’aucune instance européenne.

Analyse Technique : Dow Jones

Le Dow Jones évolue sur ses niveaux d’avant-crise, autour des 14 400 points avec pour objectif haussier les résistances des 14 510 points et 14 543 points. En retournement, ses supports sont à 14 030 points, puis à 13 795 et à 13 547.

La nouvelle tempête politique est en marche

Le graphique ci-dessus nous indique plusieurs signaux de correction du Dow Jones pour les prochaines séances : en D1, la Bande de Bollinger supérieure est franchie et le RSI (14) est en zone de tension de surachat. On remarque également en D1 que l’écart entre la Moyenne Mobile Exponentielle (50) et le cours du sous-jacent est de plus en plus fort, signe d’une forte volatilité.

Le déclencheur pour une correction de l’indice peut être une mauvaise annonce macroéconomique comme un taux du chômage US plus élevé qu’attendu par le marché. Il faudra donc être particulièrement prudent et attentif aux chiffres macroéconomiques qui seront dévoilés dans les prochaines séances, notamment lors des jeudi après-midi. Une fois la correction lancée, nous viserons pour premier objectif à la baisse les 14.030 points.

Daniel Gravier

La nouvelle tempête politique est en marche

XTB France est la succursale française de la maison de courtage européenne X-Trade Brokers, créée en 2002 et spécialisée dans le trading en ligne sur CFD et Options Binaires. Forte d’une présence internationale dans un marché en pleine croissance, la société compte aujourd’hui plus de 100.000 clients et 300 collaborateurs à travers le monde.

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

Daniel Gravier

Daniel Gravier

Directeur Général - XTB FRANCE - Site internet - Twitter

Daniel est diplômé d’un Master en économie et sciences de gestion et d’un Master spécialisé en finance de marché de l’ESLSCA.

Il débute son expérience en qualité d’analyste financier à la banque de France avant de se spécialiser sur les produits dérivés avec une carrière en France et en Angleterre.

Fort de cette expérience et d’interventions télévisées auprès des médias spécialisés, Daniel rejoint XTB en 2011 pour participer à l’essor de la succursale française. Il est nommé Directeur Général XTB France en 2012.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading cac-40-indice-bourse

Comment investir sur le CAC 40 ?

Découvrez le cours du CAC 40 ainsi que l’analyse de son historique et de ses grandes tendances, son mode de calcul, sa composition, mais aussi […]

Devenir rentier
Bourse et Trading
Bourse et Trading Comment investir nouvelle action CAC 40 Eurofins Scientific