Freedom24 : jusqu'à 6,4 % / an pour les dépôts en euros. Votre capital est assujetti à un risque*
Les paradis fiscaux préférés des banques françaises

Les paradis fiscaux préférés des banques françaises




Les paradis fiscaux préférés des banques françaises

L’ONG CCFD-Terre Solidaire publie un rapport sur la présence des banques françaises dans les paradis fiscaux. Malgré leur promesse faite en 2009 de quitter les paradis fiscaux, il apparaît en réalité que les banques françaises y seraient de plus en plus présentes.

D’après l’étude de CCFD-Terre Solidaire, 20% des filiales des grandes banques françaises seraient installées dans des paradis fiscaux. BNP Paribas y aurait 360 filiales, le Crédit Agricole 104, la Société Générale 49. Au total, le rapport dénombre 527 filiales de banques françaises dans les paradis fiscaux en 2011, contre 494 en 2010.

Les paradis fiscaux préférés des banques françaises

Si ce chiffre paraît élevé, c’est que tout le monde n’utilise pas la même définition de paradis fiscal. Alors que l’OCDE ne dénombre que 13 paradis fiscaux dans le monde, CCFD-Terre se fonde sur la liste établie par Tax Justice Network, qui prend en compte pas moins de 60 pays.

Dans cette liste, on retrouve bien sûr les vrais vilains, comme le Costa Rica, mais aussi le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas, mais aussi le Portugal et l’Irlande. Bien sûr, ce choix n’avantage pas les établissements bancaires français, très présents dans ces pays. Le Luxembourg, grande place financière pour les fonds de placement, abrite ainsi 99 filiales de banques françaises, la Belgique 96 et les Pays-Bas 93.

En se limitant à la liste des 13 pays considérés comme paradis fiscaux par le G20, les banques françaises n’y comptent plus que 26 filiales.

Jérémy Lemière