La crise, la dette et l’investissement en Afrique

La crise, la dette et l’investissement en Afrique




Depuis des années j’analyse les risques d’investissement dans les Pays Pauvres et Endetté d’Afrique á travers un miroir sur le vieux continent, et les Anciens Pays Pauvres d’Asie et d’Amérique du Sud.  Je pense toujours adopter  l’attitude d’un mauvais ou bon  Ingénieur d’Affaires dans un «  mauvais » Continent.  Dans mon approche d’investissement, que ce soit aujourd’hui ou demain. Je me mets dans un contexte  d’ingénieur d’affaires plus ou moins averti et je vous propose une stratégie différente et adaptée. L’idéal n’est pas de croire que cette  stratégie est une application de choix logiques.  Je suis persuadé et séduit que certains d’entre vous se rendrons dans l’optique que c’est une avancée dans un contexte  trop risqué.

En vous présentant une manche de la stratégie tout porte à croire dès le premier instant qu’on traite  un problème d’endettement  sans fin, dans un contexte d’investissement sans lendemain. Nonobstant nos choix, dois-je peut être vous rappeler que je suis juste un Ingénieur d’Affaires  et spécialiste des questions d’investissement dans un climat risqué. Ce qui serai enveloppant, c’est de trouver votre compte  impérativement  dans cette stratégie et de pouvoir la  développer à  toutes fins utiles.

La situation  actuelle

En amont, il faut analyser la situation Economique dans son  contexte actuel pour bien comprendre les paramètres. Actuellement, les différentes crises aux quelles  peuvent faire face les investisseurs sont multiples. Joignez ces crises à la culture politique, financière, et économique et vous décrochez une conjoncture très défavorable pour l’utilisation d’un moteur d’investissement modéré.

Les Investisseurs à Faible Stratégie (IFS)

Préalablement considérer qu’on ne peut pas utiliser une stratégie appliquée à Moscou, à Dubaï, ou Glasgow…, ca ne marchera pas dans ce contexte. Il est primordial d’effectuer une étude  entre votre investissement et les critères pays. En l’occurrence, vous devez bien vous connaître et maîtriser la culture du pays, élever au maximum votre niveau de risque en mettant en avant les comportements humains, connaitre le niveau de vie par habitant et par secteur d’activité, avoir  des ressources financières disponibles, car en avoir sur place ne sera pas évident ;  fait des emprunts avant de commencer l’investissement tout en sachant que c’est sur une stratégie à long terme, surtout ne fait pas des engagements sur des remboursements à court terme, l’idéal serait de connaitre le pays d’y avoir vécus ou avoir des personnes ressources qui n’ont pas des problèmes à résoudre immédiatement. En outre je tiens à préciser que toute fois s’il faut emprunter, soyez certain  que quand une réelle opportunité d’un excellent retour se présentera que vous ayez la possibilité d’user de votre Banque.

Les facultés d’un investissement dans un pays pauvre

Si vous vous endettez  pour investir, vous pouvez rendre vos charges d’intérêts déductibles mais cela dépendra des pays. Tout en restant dans un contexte où le pays dans lequel on veut investir est pauvre, il est impératif de savoir si vous pouvez déduire des frais d’intérêt sur de l’argent que vous avez emprunté. Cela veut dire que vous  pouvez gagner un revenu de placements, en  intérêt ou en dividende.  Dans les Pays Pauvres d’Afrique tels que la Tunisie qui se démarque déjà des autres pays d’Afrique Centrale, de l’Est, de l’Ouest… Habituellement, ces frais sont déductibles sur les impôts dans certains pays qui prônent l’investissement.

La réussite de ce type de système  est basée sur l’attirance vers l’investissement. La stratégie de l’investisseur dans tout contexte est d’obtenir  un taux de satisfaction dès la première année de  26%  et que les impôts ne dépassent pas les 3% de la satisfaction. Si vos emprunts réel n’atteignent pas 10% du capital alors vous êtes sur une bonne trajectoire car il est fort probable qu’à la deuxième année vous ayez une satisfaction de 48% et à la troisième année 72%.  Dans ce contexte on peut dire que vous investissez dans un groupe de titres générant des bénéfices dans un ordre croissant.  Vous pouvez avoir des bénéfices moindre cela dépendra de vos compétences avenir pour trouver l’équilibre dans les deux prochaines années. En outre, vous pouvez être au dessus de la moyens cela n’est qu’avantageux pour vous et votre future. En plus de bénéficier des gains de capitaux sur votre investissement. Incontestablement, vous pourvoyez à votre charge le risque de variation du capital en investissement, mais sur une interminable durée, si vos choix sont généreux, le risque est faible et les menaces aussi. En définitive, n’oubliez pas que ce gain en investissement ne vous sera taxable que si l’investissement doit s’étendre.

Recommandations avant d’entreprendre

Vous devez avoir  une préférence pour les types d’investissements qui assurent des dividendes absolument élevés et sécuritaires. Tout simplement parce qu’étant Africain ou pas, vos dividendes sont identiques.

Ne  laissez pas les institutions prêteuses avoir un droit de regard sur l’agencement de votre bourse empruntée. D’une manière générale, vous êtes la seule personne compétente à conduire votre projet en temps normal, il ne faut jamais joindre votre coutier à votre Management. Si une banque traditionnelle vous offres un prêt immobilier prenez le. Il vous sera très bénéfique.

Sauf si vous avez à vos cotés les meilleurs macro-économistes du monde, ne vous contentez pas  d’un titre tels que je suis d’Harvard , de Wharton ou de London Business School  refusez de contracter un emprunt à taux variable. Un taux fixe vous suffira pour accumuler des profits alors qu’un taux variable pourrait rapidement rendre votre investissement déficitaire advenant une hausse du taux directeur.

N’effectuez pas des remboursements de capital à court terme alors que votre contrat d’investissement est à long terme. Autrement-dit, vous vous enfermez dans un vase clos. Alors que votre objectif est de grandir à mesure que le temps avance, n’adoptez pas cette politique  stratégique tout simplement.

Dans mon prochain bulletin nous aurons l’occasion de parler de culture d’investissement dans un contexte politiquement anarchique.

Maintenant, Avez-vous déjà fait un investissement dans un pays pauvre ?  Y avez-vous déjà songé? Auriez vous des connaissances (amis, frères…autres) qui l’on fait ? Ont-ils rencontré des problèmes? Quels genres ?  Parlez-moi de vos expériences.