Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
La Chine, la superpuissance de demain

La Chine, la superpuissance de demain




Cette année, la Chine est devenue la 2ème puissance mondiale. Quels sont les défis de ce pays qu’on qualifie encore d’émergent ?

Le miracle économique des 30 dernières années

A la fin des années 1970, Deng Xiao Ping propulsa la Chine dans une nouvelle ère, celle de la reconquête de sa splendeur passée des dynasties des Song et des Tang.

On se souvient de sa célèbre phrase : « peu importe qu’un chat soit blanc ou noir s’il attrape la souris ». Il était temps pour les Chinois de s’enrichir. En 1986, la notion de propriété était partiellement restaurée avec le droit d’user, de profiter et de disposer d’un bien. En 2007, une loi historique sur la propriété privée fût définitivement adoptée.

Le Chine a ainsi connu en 30 ans un développement sans précédent, lui permettant de renverser la prédominance des pays occidentaux sur l’économie mondiale.

La Chine sort grandie de la crise des subprimes

La crise des subprimes n’a fait que consolider ce changement de polarité. Le plan de relance du gouvernement chinois est un succès. L’économie du pays a certes ralenti durant la crise mais elle n’a pas connu de récession. Selon le FMI, le PIB de la Chine devrait croître de 10% en 2010, contre 2,3% pour les économies des pays développés.

Alors qu’une grande partie des pays européens, endettés à plus de 80% de leur PIB, s’enfoncent dans une nouvelle crise dont on ne semble pas apercevoir la fin, la Chine, peu endettée (20 % de son PIB), poursuit sa croissance.

L’émergence de nouveaux leaders chinois dans des secteurs longtemps considérés comme la chasse gardée des pays développés témoigne également de l’émergence de l’empire du milieu : les transports (CSR), l’automobile (Geely), l’énergie (Huaneng Power), la banque (ICBC), les telecoms (Huawei), etc.

Les entreprises chinoises sont devenues de redoutables concurrents dans tous les secteurs clés de l’économie. Quelques exemples : ICBC est la première banque au monde en terme de capitalisation, Haier, le premier groupe électroménager au monde en terme de chiffre d’affaires.

Les défis de la Chine du XXIème siècle

Malgré sa croissance insolente, la faiblesse de la demande dans les pays occidentaux réduit les marges de manœuvre de la Chine, qui doit se concentrer sur son marché intérieur.

Or, une bulle du crédit est en train de se former en Chine. A Shanghai, le prix au mètre carré peut atteindre 10 000 euros dans certains quartiers comme celui de Lujiazui. Certains ménages chinois sont obligés d’emprunter sur plus de 40 ans pour accéder à la propriété.

Par ailleurs, la Chine ne dispose pas d’une assurance maladie universelle. Seule une minorité de travailleurs des entreprises étatiques ou des entreprises étrangères en bénéficie.

Durant le régime communiste, l’accès aux soins étaient gratuits, mais les dépenses de santé ont explosé avec le développement économique. Il n’est plus rare de voir des couples s’endetter sur plusieurs années pour pourvoir financer des soins élémentaires.

L’écart entre les riches et les pauvres en Chine n’a jamais été aussi grand, en particulier entre les villes et les campagnes, les régions côtières et l’intérieur du pays. A tel point parfois que les plus défavorisés regrettent Mao.

Afin de devenir la superpuissance du XXIème siècle, la Chine devra avant tout pallier les distorsions de son marché intérieur.