Marc Touati : “la reprise viendra des Etats-Unis dès l’été 2009”

Le 03 février 2009

economie-monde

Interview de Marc Touati

Que pensez vous de l’engouement sur les obligations?

Il y une sorte de “flight to quality” (ndlr : ruée vers la qualité) sur les obligations corporate car elles offrent de bons rendements avec un risque faible car le risque de défaut est faible. On a affaire à un véritable engouement.

Concernant les obligations d’Etat, il faut faire plus attention car il y a un risque de remontée des taux longs sur la dette publique donc d’une baisse des cours. Et dans le même temps, les taux monétaires sont au plus bas, donc ce n’est pas un placement très intéressant.

Selon moi, le meilleur couple rendement / risque se trouve sur les actions. La zone Euro va continuer à souffrir avec une croissance très molle, mais on va assister à un net rebond de l’économie américaine, selon une courbe en “V”. Il y aura alors un regain d’optimisme sur les marchés actions.

Quels sont les secteurs à privilégier en ce moment ?

Privilégier les secteurs de la relance, comme les travaux publics, les télécoms, les technologies, les biens d’équipement et les nouvelles technologies de l’énergie. On pourra également privilégier sur les valeurs dollars, comme le luxe par exemple, qui a été particulièrement massacré.

Quel est votre sentiment sur la politique de taux de la BCE ?

Monsieur Trichet a fait une des plus grosses erreurs de l’époque récente en refusant de baisser les taux en pleine récession.

La BCE a baissé ses taux jusqu’à 2% désormais, malheureusement il a encore du pain sur la planche pour pouvoir faire face à la déflation et la dépression qui menace. Il faudrait ramener les taux autour de 1%. La BCE s’entête à évoquer un risque inflationniste qui n’existe pas. Mi-janvier, Monsieur Trichet a dit qu’il allait baisser les taux mais qu’il attendait les chiffres du PIB du dernier trimestre 2008. Nous aurons les chiffres début février et nous savons qu’ils seront très mauvais !

En plus, il faut six mois pour que la politique de taux se diffuse dans l’économie. C’est un peu comme si un médecin voyait tomber une personne par terre avec une crise cardiaque et au lieu de faire un massage cardiaque sur le champ, il attendait un bilan médical pour pouvoir lui prodiguer des soins …

Monsieur Trichet devrait se remettre en question. Il ne s’est jamais excusé de ne pas avoir anticipé. La récession dans la zone Euro, elle est là depuis le 2e trimestre 2008 … Ce n’est pas la chute de Lehman Brothers qui a causé la crise !

Le but de la pétition “Stop Trichet” était d’appeler Monsieur Trichet à se remettre en question et à faire naitre un débat. Il y a toujours ce politiquement correct qui pèse sur ce sujet. J’ai lancé cette pétition pour le bien du système et, malheureusement, j’ai été blacklisté par certains.

Jean-Claude Trichet est très puissant mais je trouve anormal de ne pas se remettre en cause quand on a fait des erreurs.

La France peut-elle faire faillite ?

Non, n’exagérons rien, ne baissons pas les bras. On se remettra de cette crise, notamment grâce aux Etats-Unis. L’économie va repartir, aidée par la baisse du cours du baril, aux plans de relance, à la baisse des taux d’intérêt. La baisse de l’Euro va aider les exportateurs.

Le vrai problème, c’est la crise d’après : les retraites qui ne seront pas assurées à partir de 2012-2015. Il faut faire très attention à ce que les relances budgétaires actuelles soient efficaces, en relâchant la pression fiscale et baisser les frais de fonctionnement de l’Etat, qui augmentent de 11 milliards d’euro par an.

Il faut se remonter les manches pour que ça reparte. Par contre, il ne faut dépenser sans compter aujourd’hui car une vraie crise nous attend demain. Ce qui me surprend et me peine aujourd’hui c’est l’absence de coordination des politiques budgétaires à l’échelle européenne. La BCE aussi n’aide pas assez la relance, en ne baissant pas assez, et pas assez vite ses taux.

Néanmoins, on s’en remettra. On a encore quelques années devant nous. Il faut avoir le courage de faire les réformes nécessaires.

La faillite de la France n’est pas pour demain !

Parlez-nous de votre livre “Krach, Boom… et Demain ?”

Mon livre Krach, boom… et demain ? a un but pédagogique. En France, les gens n’ont pas une grande culture économique. Et quand elle existe, elle est politisée et instrumentalisée, voire dogmatique, mais il n’y pas de culture économique de base. Les économistes aiment bien compliquer des choses simples pour paraître plus intelligents qu’ils ne le sont réellement. J’ai essayé au travers de mon livre d’expliquer simplement cette crise. Succession d’erreurs, de malchance, et parfois de malversations, etc …

Néanmoins, la crise va faire naître les prémices du rebond. On va repartir avec une finance avec moins d’effet de levier, des produits financiers plus simples, une finance plus étroitement corrélée à l’économie réelle.

Je me suis rendu compte par le biais de mes conférences que les gens n’avaient pas trop compris les causes de la crise actuelle. Il faut établir des objectifs clairs pour se donner un nouveau départ.

Les USA repartiront rapidement, ainsi que la Chine, qui sera l’une des grandes gagnantes de cette crise, notamment grâce à ses fonds souverains qui lui permettront d’investir massivement dans de nombreux secteurs économiques.

Par contre, j’ai des craintes pour l’Europe qui n’enregistre que 1,5% / an de croissance depuis 2002. On a en Europe une croissance molle structurelle, qui n’est pas directement liée à la crise. Celle-ci ne fait que l’aggraver.

Il faut dire à nos dirigeants d’arrêter le dogmatisme économique et prendre des mesures simples.

Le but ultime de mon livre est de contribuer à améliorer la culture économique des Français. Avec une meilleure compréhension de l’économie, les Français accepteront, et même réclameront, les réformes. A l’heure actuelle, ce sont nos dirigeants qui sont incapables de se réformer.

Je suis un enfant des banlieues d’Orly, je ne suis pas issu de l’aristocratie française. Je m’en suis sorti et j’aimerais bien que d’autres puissent s’en sortir grâce à mon livre.

Qu’est-ce qui nous attend en 2009 ?

2009 sera une année en deux temps. Une traversée du désert jusqu’au printemps. Les USA vont redémarrer dès le printemps, avec une reprise nette et forte dès l’été, selon une courbe en “V”. En Europe, ce sera plutôt pour la fin de l’année.

Par contre, si on tarde à baisser les taux pour relancer la demande, on risque de voir une courbe en “U”, plutôt qu’une courbe en “V” et, pire, voir une courbe en “L”, à la japonaise, où on est en déflation depuis 15 ans.

Propos recueillis par Louis Yang pour Cafedelabourse.com

Marc-Touati

Marc Touati

Économiste - - Site internet

Marc Touati est Directeur Général et Directeur de la Recherche Economique et Financière de la société d’investissement Global Equities.

Il est également le Président Fondateur du cabinet ACDEFI (Aux Commandes De l’Economie et de la Finance). Créé le 19 juin 2007, il s’agit du premier cabinet de conseil et de formation économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.

Depuis le 15 janvier 2007, Marc Touati est également Président de l’ACDE (Association pour la Connaissance et le Dynamisme Economiques) qui vise notamment à démocratiser l’économie et à  porter l’économie au coeur du débat public.

Depuis 2007, il est aussi expert APM – Progrès du Management et dispense ainsi des conférences pour les chefs d’entreprise adhérents à l’APM à travers la France et l’Europe.

Depuis 2001, il est maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et dispense des enseignements à l’Institut de Haute Finance, ainsi que dans plusieurs Universités et Grandes Ecoles.

Enfin, depuis juin 2008, Marc Touati est également administrateur indépendant de la société IC Telecom.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches