Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Comment ça va en France?

Comment ça va en France?




Au printemps 2007, Monsieur Nicolas SARKOSI se faisait élir grâce à ses promesses électorales d’accroissement de la croissance qu’il irrait tirer avec les dents avait-il dit, de baisse du chômage et de plein emploi correspondants, de baisse des impôts, d’accession à la propriété pour tous, etc…

 

Qu’en reste-t-il aujour d’hui?

 

La crise, qui commençait déjà aux USA lors de l’élection s’est propagée au monde entier y compris la France où elle a fait chutter la croissance et l’emploi. Le monde a basculé de la surchauffe économique accompagnée de son inflation, notamment des matières premières, au ralentissement de la croissance et à la chutte de ces mêmes matières premières.

 

Tous les pays qu’ils soient matures ou émergents se sont mobilisés avec leurs banques centrales pour relancer leurs économies.

 

Les pays émergents ont vu leurs économies être à nouveau en surchauffe et ont du à nouveau les refroidir notamment par la réduction des liquidités. Les pays matures quant à eux on connu une légère remontée de la croissance qui s’est rapidement essoufflée.

 

Puis est survenue la crise dite “Grècque” qui a tout remis en question dans les pays matures.

 

On a ainsi d’un côté les pays matures dont le ralentissement contribue au ralentissement de la croissance mondiale qui échappe ainsi à la surchauffe et de l’autre côté les pays émergents qui peuvent ainsi redoubler de croissance, sans que la croissance mondiale devienne excessive et fasse à nouveau flamber les matières premières.

 

La France fait partie de ces pays matures, mais elle se distingue à sa façon. Malgré que sa situation soit peu brillante, elle continue de jouir d’un “AAA” comme note de sa dette qu’elle s’efforce de conserver en consentant à d’importants sacrifices. Elle a du mettre en oeuvre un véritable plan de rigueur et même d’austérité quoi que certains en disent.

 

Mais malgré tout cela, elle se permet de faire un grand emprunt de rien de moins que 35 milliards d’Euros soit plus de 230 milliards de Francs Français. Il s’agit là de rien de moins qu’une puissante redistribution. D’un côté on a un plan d’austérité de plusieurs dizaines de milliards d’Euros et de l’autre une corne d’abondanse de 35 milliards d’Euros. Comme quoi la rigueur et l’austérité des uns fait la richesse des autres. Ces 35 milliards d’Euros sont les derniers, s’ils ne sont pas déjà de trop. Ces 35 milliards d’Euros sont passés sans faire de vague, ce qui est surprenant et même miraculeux. Personne n’y a trouvé à redire, sauf moi, apparamment. Mais ces 35 milliards d’Euros suffiront-ils à éviter à la France la croissance faible et le chômage? Personnellement j’en doute malheureusement.

 

La France croule sous les dettes et elle ne peut plus continuer comme cela.