Rejoignez eToro qui propose le crypto-trading depuis 2013. Votre capital est à risque*
Blanchiment : HSBC lave plus blanc que blanc

Blanchiment : HSBC lave plus blanc que blanc




Blanchiment : HSBC lave plus blanc que blanc image

Les scandales impliquant des banques n’en finissent plus. Alors que le scandale de la manipulation du LIBOR prend de l’ampleur, les regards se tournent vers la banque HSBC pour une vaste opération de blanchiment d’argent. Le sénat américain publie un rapport qui accable la banque.

7 milliards de dollars issus de la drogue au Mexique

Malgré les mises en garde des gouvernements mexicain et américain, HSBC a permis le transfert aux États-Unis de 7 milliards de dollars, provenant vraisemblablement du trafic de drogue des cartels mexicains.

25 000 transactions avec l’Iran

Le rapport montre aussi que la banque a permis des transactions financières en provenance d’Iran, en violation des sanctions économiques prises par les États-Unis à son encontre. Les traces des 25 000 opérations ont été effacées ou maquillées.

Mais que fait la police ?

La rapport accuse également l’OCC (Office of the Controller of the Currency), l’un des principaux organismes de régulation bancaire aux États-Unis, de ne pas avoir réagi à des transactions douteuses de cette ampleur.

Une « culture d’entreprise viciée »

Vu l’ampleur des opérations, il ne s’agit pas d’un acte ponctuel ou isolé. Le rapport évoque une « culture d’entreprise viciée ». Pas moins de 75 responsables ont été interrogés lors de la réalisation de l’enquête.

La banque était restée sourde aux rappels à l’ordre de ces dernières années et des mesures judiciaires pourraient être prises à l’encontre d’employés de la banque.

Lydie Berget