Freedom24 : jusqu'à 6,4 % / an pour les dépôts en euros. Votre capital est assujetti à un risque*
L’analyse graphique : une histoire de sommets et de creux (1/3)

L’analyse graphique : une histoire de sommets et de creux (1/3)




Cet article est le premier d’une série de trois consacrée à l’analyse technique.

La psychologie des marchés : fondement de l’analyse graphique et technique

Les causes des mouvements boursiers peuvent être classées dans quelques grandes catégories non disjointes :

  • Les causes liées aux événements politiques
  • La conjoncture économique avec l‘évolution des indicateurs économiques
  • Les causes liées à la confrontation de l’offre et de la demande
  • Les causes liées aux opérations financières d’une société cotée

Enfin, les causes liées aux phénomènes psychologiques qui jouent un rôle de premier plan : les anticipations des observateurs financiers, de personnalités économiques, analystes, journalistes exercent une influence extrême. L’achat d’un titre exprime le pari que la société va évoluer favorablement, que ses résultats vont s’accroître, il semble alors rationnel que les prévisions soient particulièrement prises en compte…

Si l’on devait affecter un poids exprimant l’importance de chacune des causes, une estimation de l’ordre de 80% de l’impact de la psychologie de l’ensemble des investisseurs, sur l’évolution d’un marché, serait loin d‘être farfelue… et ce poids est d’autant plus important que l’horizon d’analyse est court jusqu’à atteindre un marché 100% psychologique où les émotions et les sentiments extrêmes telles la peur et l’euphorie dominent, en particulier mais pas seulement, pendant les variations “ intraday “.

C’est “La raison”, que la raison ignore facilement, qui entraîne les marchés dans des phases d’optimisme collectif excessif suivies de dépressions dévastatrices (l’actualité boursière fourmille d’exemples !)

La prévision, qu’elle soit météorologique ou boursière, est un exercice extrêmement compliqué tant le nombre de paramètres à prendre en compte est important. C’est pourquoi, sur les marchés financiers, un nombre croissant d’opérateurs ne s’intéressent plus qu‘à une seule variable (parfois associée à une ou deux autres) qui représente la synthèse de tous ces paramètres : le prix et son évolution dans le temps.

Les historiques de cours sont l’objet d‘études, qui vont de l’examen de formes graphiques aux modélisations mathématiques des plus complexes, et deviennent autant de tentatives d’analyses psychanalytiques de l’inconscient collectif de la sphère économique et financière qui n’ont rien à envier aux études de personnalités, tels les tests de Rorschach, effectuées par les psychiatres.

Antoine Zaccaria
Fédération Française des Clubs d’Investissement (FFCI)