Participez gratuitement à la nouvelle émission en ligne Parlons investissement de XTB*

Financial Services Authority (FSA)




FSA : le gendarme des marchés britannique de 2001 à 2013

Le Financial Services Authority (FSA) était un organisme britannique de régulation financière. Organisme indépendant du gouvernement, il a été crée par le Financial Services and Markets Act en 2000. Son rôle était de veiller au bon fonctionnement des marchés financiers.

Le rôle du Financial Services Authority

Le FSA avait quatre missions principales :

  • entretenir la confiance des investisseurs dans le marché ;
  • encourager la compréhension par le public des marchés financiers ;
  • protéger les particuliers ;
  • lutter contre la fraude financière.

La fin du FSA : un organisme remplacé par deux entités distinctes

Le Chancelier de l’Echiquier George Osborne a annoncé le 16 juin 2010 l’abolition du FSA et le transfert de ses responsabilités à plusieurs autorités et à la Banque d’Angleterre.

Finalement, en 2012, une nouvelle loi sur les services financiers est adopté qui crée deux autorités indépendantes reprenant les missions de la FSA :

  • une « Autorité de régulation prudentielle » (Prudential Regulation Authority) ;
  • une « Autorité de bonne conduite financière » (Financial Conduct Authority).

Elles sont toutes deux supervisées par la Banque d’Angleterre.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.