Profitez de la reprise en investissant sur les midcaps

Profitez de la reprise en investissant sur les midcaps




Après l’effondrement de l’activité économique mondiale au quatrième trimestre 2008, nous privilégions le scénario d’une sortie de crise très progressive. Dans cette hypothèse, la croissance sera soutenue par les plans de relance axés sur les infrastructures. Compte tenu des préoccupations environnementales, la thématique de l’efficacité énergétique devrait être au cœur du prochain cycle.

 

Cette analyse nous conduit à privilégier trois types de valeurs dans la composition de COGEFI PROSPECTIVE

En 1er lieu, les entreprises sous-valorisées à l’image de notre investissement dans Arkema en mars alors que le titre ne valait que 30% de ses fonds propres. Suite au récent rebond des cours, ces opportunités sont plus rares. Toutefois, bon nombre de valeurs font encore apparaître des ratios de valorisation intéressants, sur la base de la valeur d’entreprise rapportée aux capitaux employés. C’est notamment le cas du cimentier Vicat, pourtant extrêmement bien géré et qui a su conserver un bilan financier beaucoup plus solide que les grands du secteur.

Le second type de valeurs attractives sont celles liées à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables et capables de créer de la valeur (Nexans, Faiveley, Saft,…). Nexans est un acteur majeur des câbles dans le bâtiment, l’industrie et l’énergie. Cette dernière (45% des ventes et 60% des résultats) bénéficiera de l’investissement dans les réseaux électriques qui constitue un pilier du plan de relance américain.

Faiveley (secteur ferroviaire) dispose d’une couverture géographique optimale et de positions de premier plan en Chine. Son modèle économique est peu consommateur de capitaux.

Saft, 1er producteur mondial de batteries de spécialités, bénéficie de marchés finaux résilients notamment dans le militaire et les télécoms, mais aussi de la fabrication à façon qui lui donne du poids vis-à-vis de ses clients. Gros générateur de trésorerie, il va bénéficier de relais de croissance dans les années à venir.

Enfin, nous abordons le thème de la consommation émergente via Seb. Le leader mondial du petit électroménager est la valeur de consommation française la mieux placée pour bénéficier de la croissance de la demande dans les pays émergents ou elle réalise 45% de ses ventes depuis le rachat du chinois Supor. Bien que le groupe subisse l’impact de la crise, sa capacité d’innovation, son positionnement géographique et sa valorisation abordable à 10 fois les résultats 2009 en font un dossier incontournable.

Par ailleurs, nous conservons nos positions sur des valeurs de croissance de qualité comme Biomérieux, Teleperformance ou Bureau Veritas bien qu’elles ne soient pas les plus favorisées par le marché à court terme.

Olivier de Royère

Gérant FCP actions
Cogefi Prospective et Cogefi France