Lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway 2012 : les meilleurs extraits

Le 12 mars 2013

Warren-buffet-citations

Lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway 2012 : les meilleurs extraits image

Comme chaque année, la lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway est attendue religieusement et lue voracement par tout Wall Street. Et pour cause : c’est une des trop rares occasions de lire Warren Buffett dans le texte.

Je vous recommande chaudement sa lecture, ainsi que toutes les précédentes. Pour ceux d’entre vous qui manquez de temps ou qui êtes allergiques à l’anglais, j’ai concocté avec amour une sélection de passages riches en enseignement. Warren écrit clairement et simplement, donc je n’ai pas à commenter.

Si certains aspects techniques vous turlupinent, n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires. A toi, Warren !

Il y aura toujours des hauts et des bas

« Les entreprises américaines se porteront bien sur la durée. Et tout aussi certainement, les actions se porteront tout aussi bien, vu que leur performance est liée à celle des affaires. Oui, de temps à autres, il y aura des échecs, mais les investisseurs et les managers sont dans un jeu dont l’espérance de gain leur est très favorable. (L’indice Dow Jones est passé de 66 à 11 497 points au cours du XXe siècle, une hausse de 17 320% survenue malgré quatre guerres coûteuses, une Grande Dépression et de nombreuses récessions. Sans oublier que les actionnaires ont reçu aussi des dividendes substantiels tout au long du siècle.) »

« Si vous êtes un PDG et que vous abandonnez un gros projet rentable à cause d’inquiétudes court terme, appelez Berkshire. Permettez-nous de vous débarrasser. »

De l’importance de rester investi

« L’espérance de gain de ce jeu est tellement favorable que Charlie et moi sommes convaincus qu’il est une terrible erreur d’essayer d’entrer et de sortir du marché sur la base d’un tirage de Tarot, les prédictions des soi-disant experts ou des hauts et bas de l’activité. Les risques d’être hors du marché sont immenses quand on les compare aux risques d’être dedans. »

Relations entreprises / gouvernement

« Il est dans l’intérêt des gouvernements de traiter les fournisseurs de capitaux de façon à s’assurer d’un flux continu de capitaux pour les projets essentiels. Et il est dans notre intérêt de conduire nos opérations de telle façon à mériter l’approbation de nos régulateurs et les personnes qu’ils représentent. »

Dérivés

« Les marchés peuvent avoir des comportements extraordinaires, et il ne nous intéresse pas d’exposer Berkshire à un quelconque événement inattendu dans le monde financier qui pourrait nous obliger à fournir sur-le-champ des montagnes de cash de caution. »

Tranquilité d’esprit versus risque

« Charlie et moi sommes convaincus de la nécessité d’opérer avec plusieurs sources redondantes de liquidités, et nous évitons toute sorte d’engagement qui pourrait substantiellement saigner notre trésorerie. Cela réduit nos retours sur investissement 99 années sur 100, mais nous survivrons à la 100e quand plein d’autres péricliteront. Et nous dormirons comme des bienheureux chacune de ces 100 années. »

Politique de distribution de dividendes

« Avant toute chose, une politique de dividende doit être toujours claire, cohérente et rationnelle. Une politique capricieuse sèmera la confusion dans l’esprit des actionnaires et dissuadera les investisseurs potentiels. Phil Fisher l’a très bien dit il y 54 ans dans le chapitre 7 de son « Actions ordinaires et profits extraordinaires », livre que je classe juste derrière « L’investisseur Intelligent » et l’édition de 1940 de « Security Analysis » dans la liste des meilleurs livres de tous les temps pour l’investisseur sérieux.

Selon Phil, on peut avec succès gérer un restaurant de hamburgers ou bien un restaurant chinois. Mais on ne peut pas servir les deux selon son bon caprice et plaire aux fans de ces deux types de cuisine ».

Rachats d’actions

« Le rachat de ses propres actions est une bonne utilisation de ses capitaux si l’entreprise peut les racheter avec une décote suffisamment grande par rapport à sa valeur intrinsèque prudemment calculée. En effet, s’il est fait de manière disciplinée, le rachat d’actions est le moyen le plus sûr d’utiliser ses capitaux intelligemment. Difficile de se tromper lorsque vous achetez des billets de 1$ à 80 cents ou moins.

(…) Mais n’oubliez jamais ceci : dans les décisions de rachat, le prix est suprêmement important. Quand les rachats sont faits au-dessus de la valeur intrinsèque des actions, c’est destructeur de valeur. »

Laurent Curau

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading investir en bourse conseil
Crypto monnaie NFT-investissement-avenir

Les NFT : un investissement d’avenir ?

Alors que la popularité des jetons non fongibles (NFT) explose, de nombreux régulateurs cherchent à encadrer ce nouvel actif à la mode. Récemment, le député […]

Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Produits Financiers