Les étrangers ont vendu 85 Mds$ en bons du trésor US en 6 semaines

Les étrangers ont vendu 85 Mds$ en bons du trésor US en 6 semaines




Les étrangers sont en train de se débarrasser en masse de leurs bons du trésor US. Ce qui nous amène à nous poser les questions : en quoi changent-ils leurs dollars ? et combien de temps cela va-t-il durer ? Parce qu’à l’heure actuelle, les Etats-Unis ont besoin plus que jamais que les étrangers achètent (et conservent) leurs bons du trésor.

Comme le montre si bien le graphe ci-après, la hausse quasi-linéaire des avoirs étrangers en bons du trésor US a cessé. Pire, ça baisse. Rapidement. C’est une première dans l’histoire de notre économie mondialisée.

Les étrangers ont vendu 85 Mds$ en bons du trésor US en 6 semaines

Pour faciliter la vie des institutions financières étrangères, la Fed leur permet de laisser en dépôt leurs bons du trésor. Le montant de ces dépôts est public, publié chaque semaine dans un rapport (H.4.1).

Et comme l’indique le dernier H.1.4 de la Fed, les étrangers se sont débarrassés d’encore 8 milliards de dollars. 85 milliards de dollars en 6 semaines d’affilée, record absolu (le précédent record date d’octobre).

Pourquoi est-ce inquiétant ?

Tout d’abord parce que les vendeurs sont des pays qui ont toujours recyclé leurs excédents commerciaux en bons du trésor US. Quand vos « clients » historiques font défection, ce n’est jamais bon.

Et deuxièmement, une vente en masse des bons du trésor US pourrait entraîner une hausse des taux d’intérêt sur ces mêmes bons. Cela ferait augmenter la courbe des taux intérêts à long terme, entrainant un hausse de la prime de risque sur tous les autres actifs financiers, considérés comme plus risqués (actions, notamment).

Mais ce qui est étrange, c’est que le rendement des bons du trésor US battent des records de faiblesse, mois après mois. De quoi laisser perplexe …

Certains diront qu’il faut relativiser, que ce phénomène est aussi dû à un besoin accru de liquidités en dollars US. Mais même si c’est le cas, il faut avouer que cela n’est pas une bonne nouvelle non plus.

Au moins, ce dumping de dette US explique en partie la hausse de 100$ du cours de l’or le mois passé.