Guillaume Prevost, directeur de Capitactive

Guillaume Prevost, directeur de Capitactive




 

Guillaume Prevost, directeur de Capitactive

Qu’est ce que Capitactive ?

En théorie, chaque actionnaire (individuel ou gérant) dispose d’un pouvoir sur la gouvernance de son entreprise proportionnel au nombre de droits de vote qu’il détient. Mais pour des raisons tant pratiques que juridiques, ces voix ne peuvent se faire entendre que si elles chantent en chœur.

Malheureusement, les actionnaires des sociétés cotées ne peuvent pas facilement communiquer entre eux sur le thème de la gouvernance de leurs entreprises. Et sans communication, il est difficile de s’accorder sur une mélodie commune. Les actionnaires restent donc souvent isolés, et sauf à détenir une part importante du capital, leurs avis sur la gouvernance sont inaudibles. Leur pouvoir est injustement muselé. Le poids de l’intérêt des actionnaires sur la gouvernance s’en trouve réduit au détriment de la performance de l’entreprise.

De nombreuses études le montrent : les entreprises cotées “familiales” (celles dont l’actionnaire majoritaire exerce un pouvoir efficace à long terme) enregistrent sur longue période de meilleures performances que les autres.

Dans l’intérêt de l’entreprise, et donc dans son propre intérêt, l’actionnaire doit utiliser son pouvoir pour contrôler et orienter la gouvernance de son entreprise. Pour atteindre cet objectif les actionnaires ont besoin d’un moyen pour communiquer entre eux sur ce thème. C’est dans cette optique que j’ai créé Capitactive.

Capitactive est un média qui permet aux actionnaires de communiquer efficacement entre eux et avec leur entreprise autour du thème de la gouvernance.

Quel est aujourd’hui l’influence des actionnaires individuels dans les Assemblées Générales ?

Elle est malheureusement trop faible.

Un actionnaire individuel qui souhaiterait s’impliquer vraiment dans la gouvernance de son entreprise et avoir une influence à la hauteur de ses droits de vote doit consacrer beaucoup de temps à l’étude des problèmes de l’entreprise, des enjeux et des conséquences de ses choix. Faute de pouvoir communiquer avec les autres, chaque actionnaire doit faire ce travail seul, ce qui n’est pas très efficace. Ces problèmes ne sont pas spécifiques aux actionnaires individuels. Les gérants rencontrent les mêmes difficultés.

Cependant leurs moyens plus importants leur permettent de faire appel à un proxy qui se charge de ce travail. N’ayant pas cette possibilité, l’actionnaire individuel préfère souvent “jeter l’éponge” en s’abstenant d’exercer sont pouvoir ou en “donnant le pouvoir au président”.

Cette solution a l’avantage de réduire la charge de travail de l’actionnaire, mais elle réduit en même temps le poids de l’intérêt des actionnaires dans la gouvernance de l’entreprise, ce qui nuit à sa performance sur le long terme.

Pensez-vous que la crise actuelle va modifier la relation entre les particuliers et les entreprises desquelles ils sont actionnaires ? Si oui, comment ?

La situation actuelle est le fruit du mariage de la possibilité et de la volonté. Les actionnaires ont certaines possibilités pratiques et juridiques pour établir des relations entre eux et avec leurs sociétés. Les actionnaires ont aussi une certaine volonté d’exercer leur pouvoir et donc de communiquer entre eux et avec leurs sociétés.

Sur le plan de la volonté, la crise peu avoir un effet de catalyseur. Une action qui monte, c’est un actionnaire heureux, et la béatitude “émousse la volonté”. Une action qui baisse, c’est un actionnaire mécontent. Cet actionnaire a alors le choix entre deux attitudes : changer de cheval en espérant trouver une autre monture plus rapide, ou chercher les raisons pour lesquelles son cheval court moins vite. Il peut alors s’investir davantage dans les problèmes de gouvernance et modifier la relation qu’il entretient avec sa société et les autres actionnaires.

Sur le plan des possibilités, la crise ne changera sans doute pas grand chose. Elles sont déterminées par les lois en vigueur et par les moyens pratiques. Si les lois n’ont pas beaucoup changées, il y a aujourd’hui un nouveau moyen très pratique pour aider les actionnaires : Capitactive

 

Quels outils et services sont mis à disposition des actionnaires individuels sur Capitactive ?

Capitactive est un média qui permet aux actionnaires des sociétés cotées à Paris de communiquer entre eux et avec leurs entreprises autour des questions de gouvernance. Voilà pour la théorie. En pratique, l’actionnaire sélectionne sur le site de Capitactive les entreprises pour lesquelles il souhaite utiliser son pouvoir au travers d’un “portefeuille virtuel” et accède aux services suivants pour les entreprises qu’il a sélectionnées :

  • un calendrier des assemblées générales, avec un rappel par e-mail pour agir au bon moment en vue des participer physiquement ou par courrier.
  • la liste de toutes les résolutions de ces AG. Pour chaque résolution, l’actionnaire peut donner ses intentions de vote et un commentaire. C’est un sondage d’opinion permanent.
  • la possibilité de déposer son propre projet de résolution et de soutenir les projets de résolution des autres actionnaires. Les projets de résolution déposés sur Capitactive sont soumis aux autres actionnaires et s’ils y trouvent le soutien nécessaire (il y a un minimum légal) ce projet sera proposé au vote de tous les actionnaires en assemblée générale.
  • la possibilité de présenter une candidature à un poste d’administrateur de l’entreprise. Le candidat se présente et présente son projet aux actionnaires, et s’il est soutenu par un nombre suffisant d’actionnaires (il y a aussi un minimum légal) sa candidature fera l’objet d’un vote en assemblée générale.
  • la possibilité de poser des questions ouvertes à l’entreprise. La question et la réponse sont publiées sur notre site. Les entreprises qui ne répondent pas à leurs actionnaires sont mises à l’index dans notre “liste des mauvais élèves”.

D’autres outils sont disponibles sur notre site, et de nouveaux services sont régulièrement ajoutés à cette liste.

Que m’apporte une adhésion à Capitactive ? En quoi m’engage-t-elle ?

L’inscription est gratuite et il est possible de s’inscrire anonymement. Il n’y a aucun engagement ni aucune contrainte. L’actionnaire reçoit une information personnalisée (limitée aux sociétés son portefeuille) donc plus concise et plus lisible. Il n’agit que s’il a envie de le faire et s’il pense que c’est dans son intérêt, donc dans l’intérêt de son entreprise.

Capitactive vous apporte un moyen d’échanger vos idées et d’agir pour orienter la gouvernance de vos entreprises dans l’intérêt de vos entreprises.

Guillaume Prevost est le directeur de Capitactive.