Comment Internet a modifié l’utilisation des produits et services financiers

Le 16 décembre 2015

L’immense majorité des Français achète occasionnellement des produits culturels, voyages ou loisirs sur internet. Mais qu’en est-il en matière d’épargne ? L’étude Médiamétrie pour l’AMF sur le comportement d’épargne des internautes nous renseigne sur l’utilisation d’Internet par les Français quant à leur besoin d’information, de souscription ou de gestion de placement.

L’agence bancaire peu à peu délaissée au profit d’Internet

En matière d’épargne, Internet joue aussi un rôle considérable dans le quotidien des Français. Un rôle qui devrait croître encore avec l’arrivée des digital natives sur le marché du travail et leurs premiers salaires qu’ils souhaiteront sans aucun doute placer via le web !

Moins de contacts avec son agence bancaire

Même si l’agence reste la principale source d’information, les Français se rendent bien moins souvent à leur agence qu’il y a 7 ans.

Selon l’institut BVA, 21 % des Français fréquentent leur agence au moins une fois par mois, contre 26% en 2014, 50% en 2009 et 62% en 2007.

70% des Français se disent satisfaits de leur conseiller (72% en 2007). Cependant, ils ne sont que 59 % en 2015 à considérer qu’il propose des produits adaptés à leurs besoins, contre 65 % en 2014 et 70 % en 2010.

Source : Observatoire de l’image des banques, BVA pour la Fédération bancaire française, mai 2015

Des produits d’investissement de plus en plus recherchés sur internet

Internet est plus particulièrement utilisé dans la recherche de produits financiers à risques. Ainsi, Internet est utilisé dans la recherche sur les produits d’investissement comme les actions (48%) et les instruments spéculatifs type warrants, turbos, Forex, CFD, options binaires (39%). C’est moins le cas pour l’assurance-vie (22 %) ou l’épargne bancaire (15 à 20 %), placements plus traditionnels et avec un risque relativement faible.

Les épargnants, lors de leurs recherches d’informations, ciblent principalement les sites des organismes financiers (77% contre 54% pour un autre type de site), quel que soit le produit concerné.

Épargne : les raisons de la mutation numérique

Épargne : les raisons de souscrire sur internet

Les raisons qui poussent les épargnants à souscrire en partie sur internet sont diverses: s’affranchir des horaires d’ouverture des agences (48 %), choisir soi-même ses produits et services (39%) ou encore bénéficier de frais réduits (31 %).

À l’inverse, parmi les épargnants n’ayant jamais souscrit sur internet, le principal motif avancé reste leur préférence pour le contact avec l’agence. Ils sont aussi 16% à répondre qu’il n’était pas possible de souscrire en ligne.

Comment Internet a modifié l’utilisation des produits et services financiers

Épargne : les raisons de gérer son épargne sur internet

Les principales raisons avancées par les souscripteurs récents pour gérer leurs placements via internet sont le gain de temps obtenu et la possibilité de gérer son portefeuille à tout moment.

Comment Internet a modifié l’utilisation des produits et services financiers

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading pourquoi-comment-inflation-impacte-secteur-Tech
Bourse et Trading top 8 entreprises francaises les plus rentables en Bourse sept 2021
Bourse et Trading cac-40-indice-bourse

Comment investir sur le CAC 40 ?

Découvrez le cours du CAC 40 ainsi que l’analyse de son historique et de ses grandes tendances, son mode de calcul, sa composition, mais aussi […]

Devenir rentier