Guy Spier : “Je cherche des poches d’inefficience”

Guy Spier : “Je cherche des poches d’inefficience”




Disciple avoué de Warren Buffett, Guy Spier fait part de son expérience, de ses sources d’idées et de sa philosophie d’investissement.

Guy Spier est le gérant du fond Aquamarine, fondé en 1997. Depuis Le fond est directement inspiré de celui constitué par Warren Buffett dans les années 1950. Il est notamment connu pour avoir payé (avec Mohnish Pabrai) 600 000 dollars pour un déjeuner de charité exclusif avec Warren Buffett.

Dans l’interview qui suit (en anglais), Guy Spier fait part de son expérience, de ses sources d’idées et de sa philosophie d’investissement. J’ai noté ci-après les principales idées intéressantes de l’interview.

 

Style d’investissement de Guy Spier

Une des plus fidèles de Warren Buffett. Comme lui, il cherche des poches d’inefficience sur le marché, il ne shorte pas, et il conserve un portefeuille très concentré d’environ 20 valeurs. Au plus fort de la crise, 70% du fond se trouvait placé dans 5 positions.

Typiquement, il conserve ses titres pendant 2 à 5 ans. Si cela ne paie pas après 5 ans, il coupe ses positions, car il y a alors un coût d’opportunité ; cet argent pourrait être investi ailleurs avec un meilleur rendement.

Quel type de valeurs recherche-t-il ?

Il est beaucoup plus ardu que par le passé de dénicher des valeurs sous-cotées. Il existe aujourd’hui beaucoup de gens intelligents sur le marché qui cherchent la même chose, et qui disposent de beaucoup de ressources pour le faire. Les spin-offs étaient habituellement un bon endroit pour chercher, mais ce n’a pas été le cas récemment. De nombreux fonds spécialisés sur cette niche se sont établis.

Guy Spier regarde quelles sont les entreprises de grande consommation qui ont bien fonctionné en occident, puis tente de dénicher des entreprises similaires dans les pays émergents. Un exemple est NamYang Dairy, qui fabrique un lait pour nourrisson spécifiquement adapté aux bébés coréens.

Pour des raisons génétiques, ces derniers tolèrent mal les produits classiques. Ce ce genre de niche qu’il est intéressant d’explorer. C’est une bonne source d’idées d’investissements.

Comment devenir un investisseur “value” en 2010 ?

Lisez tous les rapports annuels des entreprises dans lesquelles Warren Buffett a investi et comprenez ses motivations. C’est un peu comme aux échecs. Si vous voulez améliorer votre jeu, étudiez les grands maîtres.

Warren Buffett a de très grosses sommes à investir, donc il n’investit aujourd’hui que dans de très grandes entreprises. Guy Spier s’écarte du style de Buffett en tant qu’il recherche des entreprises plus petites, de l’ordre de quelques centaines de millions de dollars de capitalisation. Les Warren Buffetts de ce monde n’y ont pas accès.