Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
Le Forex : le plus grand marché du monde

Le Forex : le plus grand marché du monde




Cela n’est pas suffisamment connu, mais le marché des changes ou, comme disent les professionnels, le Forex (contraction de Foreign Exchange), est le plus important au monde. Le volume journalier moyen des transactions y représente en effet trois fois le volume de tous les marchés de dérivés et actions mondiaux combinés.

Le marché forex

Depuis une dizaine d’années, ce marché des changes connaît des changements profonds grâce aux évolutions technologiques.

Jusqu’au début des années 1990, les ordres des transactions étaient passés essentiellement par téléphone.

Ensuite, les premières plates-formes électroniques interbancaires (Reuters Dealing et EBS) sont arrivées, ce qui a permis une cotation en continu en toute transparence. Celles-ci étaient toutefois réservées aux seuls professionnels, les clients des banques devant, eux, continuer à passer leurs ordres par téléphone. C’est seulement avec l’arrivée de l’Internet à haut débit que de nouvelles plates-formes adaptées à la clientèle des particuliers se sont développées.

Ces plates-formes remportent aujourd’hui un tel succès que le téléphone est quasiment abandonné, la grande majorité des transactions sur le marché des changes se faisant via l’électronique. Outre l’accès en temps réel aux prix du marché, ces plates-formes de trading ont permis, d’une part, de réduire considérablement le coût d’une opération grâce à une transparence des prix améliorée, et, d’autre part, de rendre accessible aux particuliers le marché des changes, en abaissant les montants minimaux requis pour opérer des transactions à des niveaux très faibles.

L’une des conséquences de cette évolution structurelle du Forex est l’arrivée de nouveaux intervenants. La plupart des grandes banques traditionnelles n’ont en effet pas suivi cette mutation technologique, contrairement aux nouveaux acteurs qui ont connu un développement rapide grâce à leur investissement dans les technologies.

Ainsi, certains établissements précurseurs ont su se distinguer de l’offre existante : le cas de Saxo Bank, considérée par Euromoney comme l’une des vingt banques les plus actives sur le Forex, illustre l’ascension fulgurante que certaines sociétés ont réalisée sur ce marché. Créée en 1992, cette banque d’investissement spécialisée dans le courtage de devises pour les particuliers exécute désormais à elle seule plus de 3 % de l’ensemble des transactions de change au comptant à travers le monde. Contraints de réagir, les acteurs traditionnels du marché des changes ont décidé à leur tour de proposer à leurs clients particuliers un service de courtage électronique.

Ainsi, la Deustche Bank en 2007 et la Citibank en début d’année ont lancé leurs propres plates-formes de trading de devises en ligne. Cette nouvelle donne a engendré un développement exceptionnel de l’activité du Forex, qui a enregistré une progression de plus de 70 % en volume au cours des trois dernières
années. Il s’agit là de la meilleure croissance tous marchés confondus. Selon la Banque des règlements internationaux (BRI), le volume moyen échangé quotidiennement en 2007 représentait un montant de 3.083 milliards de dollars (sur tous les marchés Forex) et plus de 1.005 milliards sur le marché au comptant 24 heures sur 24.

Les particuliers apprécient donc non seulement l’accès facile et simplifié 24 heures sur 24 à un marché aux prix ultra-compétitifs et aux montants de transactions minimaux très bas mais aussi parmi d’autres avantages l’aspect ludique qu’offre le Forex. Et c’est logiquement sur ce
segment des investisseurs individuels que le marché connaît sa croissance la plus importante, favorisée par l’effet de levier disponible sur les plates-formes de trading. Avec seulement 1000 euro, il est en effet possible de prendre une position allant jusqu’à 100 000 euro. Les investisseurs individuels comptent aujourd’hui pour 10 % à 20 % de l’ensemble des transactions effectuées sur le marché au comptant alors qu’ils n’y étaient pratiquement pas présents avant 2002.

Quant à l’avenir, selon les projections du consultant britannique Tower Group, la croissance du Forex devrait se poursuivre avec des volumes de transactions quotidiens qui pourraient atteindre 5.000 milliards de dollars d’ici à trois ans. Et, durant cette période, le segment représenté par les particuliers pourrait croître à un rythme annuel supérieur à 100 %.

Pierre-Antoine Dusoulier
Président, Saxo Banque France

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.